Monde-Afrique-Energie-Accès

Plus de 570 millions d’africains n’ont pas accès à l’électricité (responsable énergie) (Actualisé)

Ouagadougou, 20 août 2021, (AIB)-Aujourd’hui, plus de 700 millions de personnes dans le monde dont 570 millions d’Africains manquent d’électricité a relevé vendredi, la présidente directrice générale de Sustainable Energy for All (SEforALL) Damilola Ogunbiyi, dans les colonnes du quotidien privé Le Pays.

Le journal Le Pays rapporte une interview réalisée par Mme Ogunbiyi publié dans le journal Afrique Renouveau.

Dans cette interview, Damilola Ogunbiyi déclare aussi qu’ « environ 2,6 milliards de personnes, soit près d’un tiers de la population mondiale, n’ont pas accès à une cuisine propre ».

Selon elle, pour mettre fin à cette pauvreté énergétique, les pays africains doivent recenser les personnes nécessiteuses, disposer de politique et de lois solides pour attirer les investissements et enfin, assurer le financement.

Elle a ajouté que l’accès des 570 millions d’Africains à l’électricité coûtera annuellement près de  40 milliards de dollars au continent d’ici 2030.

Et pourtant, actuellement, en Afrique, nous voyons des chiffres inférieurs à 4 milliards de dollars, a-t-il relevé.

« Cela montre bien l’ampleur du travail à accomplir pour s’assurer que les ressources nécessaires sont affectées à la résolution de la pauvreté énergétique », a-t-elle attesté.

Concernant le financement, elle propose de se tourner vers « l’argent de la philanthropie, des institutions financières et des gouvernements ».

Mme Damilola Ogunbiyi, par ailleurs Représentante spéciale du secrétaire général des Nations unis pour l’énergie durable reconnait qu’il y a des progrès dans les pays africains en termes d’électrification, mais relève que ceux-ci soient amenuisés par la croissance démographique.

« Même si vous faites des progrès en matière d’accès à l’énergie pour un ou deux millions de personnes supplémentaires chaque année, mais que vous avez une croissance démographique d’environ 10 millions, il est difficile de rattraper le retard », a-t-elle déploré.

Damilola Ogunbiyi s’est prêtée aux questions du journal Afrique Renouveau rapportée par le quotidien privé Le Pays, en marge du Forum politique de haut niveau de l’ONU qui se tient à New York au Etats unis.

L’objectif 7 du développement durable (ODD7) de l’ONU vise à l’accès à une énergie fiable, abordable, durable et moderne pour tous d’ici 2030.

Agence d’information du Burkina

Kar/Wis

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here