Burkina-Revue-Presse

Burkina : Religion et faits de société sont à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 17 août 2021 (AIB)-Les quotidiens burkinabè de ce mardi traitent de la fête de l’Assomption, des faits de société et de la prise de pouvoir des Talibans en Afghanistan.

Dans Sidwaya du jour, on peut lire à la Une « Fête de l’Assomption : Un appel à la solidarité nationale ».

Selon le journal, c’est au sanctuaire de Yagma que se sont retrouvés les fidèles chrétiens de Ouagadougou pour la fête de l’Assomption, célébrée sur toute l’étendue du territoire national.

Dans son homélie, le Cardinal Philippe Ouédraogo a plaidé pour la paix au Faso. Il a expliqué que le développement d’un pays n’est pas conditionné à la limitation des naissances.

Il a ensuite demandé aux fidèles de valoriser la solidarité nationale et lutter contre la corruption, la mal gouvernance et l’injustice sociale.

Sur le même sujet, le quotidien privé Le Pays a noté la présence d’autorités administratives notamment le président de la CENI, Elysée Ouédraogo. Ce dernier a affirmé avoir confié son mandat à la Vierge Marie.

Selon le journal, la particularité de la fête de cette année, c’est la coïncidence avec les 100 ans d’existence des légionnaires de Marie.

Sur un autre sujet, le ‘‘journal de tous les Burkinabè’’ titre « Boutiques de rue à Ouahigouya : Les commerçants dénoncent la cherté des loyers ».

Le journal rapporte que c’est suite à un conciliabule que le maire de Ouahigouya a pris certaines décisions que les commerçants récusent.

La manifestation du vendredi 13 août a abouti au saccage du domicile du maire de Ouahigouya Basile Ouédraogo. Ce dernier a jugé, la manifestation illégale car elle n’avait pas reçu d’autorisation.

L’Observateur Paalga, titre « Augmentation des prix des boutiques à Ouahigouya : Le domicile du maire vandalisé ».

Le journal précise que la  manifestation a eu lieu suite à une délibération du conseil municipal au cours de laquelle, le maire aurait annoncé l’augmentation des prix de certaines boutiques de 5 000 F CFA à 20 000 F CFA.

Sur le plan international, le journal en ligne Burkina24 écrit « Côte d’Ivoire : La grippe aviaire déclarée au Sud-Est d’Abidjan ».

Citant un arrêté préfectoral, le journal explique que l’apparition de la grippe aviaire, a été constatée à Mondoukou, près de Grand-Bassam, à  40 Km au Sud-est d’Abidjan.

L’arrêté préfectoral ordonne également la fermeture des marchés, l’arrêt des activités liées à la transformation, au transport, à la distribution et à la commercialisation des volailles, produits et sous-produits, rapporte le journal.

Le journal en ligne Aujourd’hui au Faso, évoque aussi le même sujet sous le titre «Premier cas d’Ebola en Côte d’Ivoire : Les autorités ont pris le  taureau par les cornes ».

Il s’agit d’une jeune fille guinéenne qui a récemment quitté son pays pour la Côte d’Ivoire, souligne le journal.

Aujourd’hui au Faso rassure néanmoins que depuis le dimanche 15 août dernier, 5 000 doses de vaccins ont été administrées aux personnels soignants, aux contacts et aux forces de sécurité frontalières.

Le quotidien privé basé à Bobo-Dioulasso, l’Express du Faso, évoque dans sa rubrique ‘‘Autant le dire’’, « Situation en Afghanistan, on est bien prévenu au Sahel ! ».

Il informe qu’après le départ des américains de l’Afghanistan, les talibans ont repris le pouvoir.

Sur le même sujet, le quotidien public Sidwaya relève que les Talibans sont revenus avec des exigences et l’installation de la Charia.

Agence d’information du Burkina

Bh/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here