Burkina-Procès-Terrorisme

Burkina/Procès terroristes : La Chambre correctionnelle spécialisée  prononce  deux  condamnations et une relaxation

Ouagadougou, 12 août 2021 (AIB) – La Chambre correctionnelle spécialisée du pôle judiciaire spécialisé dans la répression des actes de terrorisme du Tribunal de grande instance Ouaga II a condamné vendredi, les terroristes CK et DOM, respectivement  à 21 ans  et à 10 ans de prison ferme, mais  a relaxé le prévu BOI .

Les terroristes CK, DOM et le prévenu BOI ont comparu devant la Chambre correctionnelle spécialisée du pôle judiciaire spécialisé dans la répression des actes de terrorisme du Tribunal de grande instance Ouaga II, le vendredi 13 août 2021.

Pour  le terroriste CK, il a été condamné à 21 ans de prison ferme assorti d’une période de sureté de 14 ans  et une amende ferme de 2 millions de francs CFA pour fait d’association  de malfaiteurs, de dégradation volontaire de biens, d’immobiliers  en relation avec une entreprise terroriste.

Selon le parquet, CK  et son groupe ont attaqué la gendarmerie de Bourzenga dans la nuit du 6 au 7 novembre 2017. Pour l’occasion le bâtiment a été criblé de balles, des engins et d’autres matériels détruits.

Suite à des enquêtes, il a été arrêté en 2019  au marché de Bourzenga et déplacé à la gendarmerie de Kongoussi. Cette gendarmerie a aussi fait l’objet d’attaques d’individus armés non identifié mais CK n’a pas  réussi à fuir car les agents en poste ce jour-là ont repoussé les assaillants.

Depuis son arrestation, CK  a refusé de s’exprimer. Devant le juge  d’instruction, il a commencé à parler quand ce dernier lui  est proposé  la possibilité  de rentrer chez lui en famille au cas où il répond aux questions qui seront posées.

Car ses réponses aux  questions peuvent  le disculper des accusations portées sur sa personne. Ainsi CK a reconnu à l’instruction qu’il a participé à l’attaque de la gendarmerie de Bourzenga et que son groupe est affilié  au groupe Ansaro Islam  de Ibrahim  Malam Dicko.

Il a aussi confié à l’instruction que ceux qui ont attaqué la gendarmerie de Bourzenga sont au nombre de quatre personnes. A la question du  parquet comment sait-il que ceux qui ont attaqué sont au nombre de quatre personnes, CK se mue dans un silence.

Mais devant le tribunal il a rejeté en bloc les accusations  que la partie civile a portées sur sa personne. Malgré son rejet des accusations le tribunal a estimé qu’il est coupable et l’a condamné.

Quant au terroriste DOM, il a été condamné à 10 ans de prison ferme assorti de 7 ans de période de surêté avec une amende ferme  de un million de franc CFA.

Il a été  reconnu coupable  de faits d’association de malfaiteurs, de détention illégale d’armes à feu et destruction de biens et immobiliers.

Selon le procureur, DOM a participé à l’attaque de la mine d’or d’Inata. Ainsi dans la nuit du 23 au 24 mars 2017, un groupe terroriste a tenté d’incendié  la station de pompage  et endommagé le château d’eau de la mine.

Au cours de l’attaque, les assaillants ont abandonné un chargeur de munitions et un téléphone portable sur les lieux. Les enquêtes ont révélé que la puce du téléphone  a été achetée avec l’identité de DOM.

Arrêté le terroriste DOM n’a pas reconnu que c’est lui DOM qui a acheté  la puce avec sa carte d’identité. Après insistance des enquêteurs il a fini par reconnaitre  que son identité correspond à celui de DOM.

Cependant, il  précise avoir eu plusieurs puces et avait remis celle retrouvé  sur  les lieux de l’attaque à certain IDI qui l’a donné à son tour à un certain  Fousséni.

Par ailleurs, selon les informations recueillies auprès de son entourage (épouse, frères), DOM  prévoyait de changer d’identité. Car il craignait que le fait que le portable tombé sur les lieux de l’attaque puisse être utilisé pour le retrouvé. Au regard de ces faits les juges ont suivi le parquet pour le condamné.

Le prévu BOI, pour sa part,  a été relaxé car le tribunal a douté des charges (association de malfaiteurs terroristes) qui pesaient sur lui.

Agence d’information du Burkina

EY/wis/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here