Burkina-Foncier-Komsilga

Burkina : Affaire de déguerpissement à Komsilga : le maire sollicite l’implication des autorités

Ouagadougou 12 août 2021(AIB) : Le maire de Komsilga, Issouf Nikiéma a déclaré mercredi, lors d’une conférence de presse, qu’il a entrepris des démarches auprès des autorités politiques et coutumières, afin de trouver une solution pour les  71 ménages menacés de déguerpissement à Tengandogo.

« J’ai rencontré le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, le ministre d’Etat chargé de la réconciliation Zéphirin Diabré, le ministre des Finances Lassané Kaboré, le ministre en charge de l’Urbanisme Stanislas Sankara, ainsi que le Moogho Naaba Baongo afin d’obtenir l’indulgence de M. Tamboura pour une issue favorable », a affirmé le maire de Komsilga, Issouf Nikiéma.

Hamidou Tamboura est le propriétaire du terrain qui a été partagé aux 71 ménages comme parcelles à usage d’habitation et qui réclame son terrain en ayant de son côté le droit.

Le maire Issouf Nikiéma a expliqué que tout est parti d’un projet de lotissement entrepris en 2009 par la SONATUR dans le cadre de la construction du Centre hospitalier universitaire de Tengandogo.

Ce projet, a-t-il poursuivi, a abouti à l’attribution de parcelles à usage d’habitation à environ 3 998 personnes.

Parmi ce nombre, 71 personnes ont bénéficié de parcelles sur un terrain appartenant à Hamidou Tamboura qui fait environ 20 000 m2.

En son temps, en 2010, le maire de l’époque Julien Nonguierma avait alors attribué un terrain de 2731mà M. Tamboura en guise de compensation, a rappelé Issouf Nikiéma en précisant que celui-ci a jugé cette superficie insuffisante et a réclamé davantage.

Issouf Nikiéma a confié  que cette insatisfaction a conduit M. Tamboura en 2016 à trainer la mairie devant le tribunal administratif qui lui a donné raison en 2019 en annulant le procès-verbal d’attribution de 2009 portant sur les 71 terrains situés sur la portion de 20 000m2.

Il a ajouté qu’après cette décision de justice, la mairie qu’il dirige a entrepris des démarches auprès de M. Tamboura afin de trouver un arrangement sous forme d’une juste indemnisation.

« M. Tamboura tout en saluant cette démarche a rejeté les propositions de la mairie et a menacé d’appliquer la décision de justice par voie d’huissier poussant la mairie à revoir ses propositions à la hausse » a déploré M.Nikiema

Il soutient que non seulement M. Tamboura est resté muet aux secondes propositions de la mairie mais a mis sa menace à exécution en sommant les 71 attributaires le 07 août matin de quitter les lieux dans un délai de huit jours.

« Aucun habitant de ma commune ne saurai être abandonné sur le chemin du développement » a estimé le maire.  Il a donc promis son accompagnement aux 71 ménages de Tengandogo.

Agence d’information du Burkina

Kar/SJK/Wis  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here