Burkina-Religion-Mosquée-Minaret-

Burkina/Mosquée de Dioulassoba : La ministre Thiombiano consulte à Bobo, « pour réhabiliter la partie effondrée »

 

Ouagadougou, 11 août 2021 (AIB)-La ministre en charge de la culture Dr Élise Foniyama Ilboudo/Thiombiano a échangé mercredi, à Bobo-Dioulasso, avec le chef suprême des Bobo Mandarè et plusieurs acteurs, en vue de la réhabilitation de la partie effondrée, de la mosquée de Dioulassoba.

 

La ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme Dr Élise Foniyama Ilboudo/Thiombiano, a visité, ce mercredi, à Bobo Dioulasso, la vieille mosquée de Dioulassoba.

 

En compagnie du gouverneur de la région et des cadres de son département ministériel, elle a mesuré l’ampleur des dégâts enregistrés lors de l’effondrement dimanche, d’une partie du minaret de cette infrastructure, centenaire.

 

Bien avant, sa visite, elle s’est rendue au palais de Sa Majesté le Chef Suprême des Bobo Mandarè, Sa Majesté Sidiki Sanou.

 

Pour la ministre, il s’est agi de saluer le chef, de recueillir ses avis et ses conseils dans le cadre d’une visite relative à l’effondrement d’une partie du minaret Sud de la vieille mosquée de Dioulassoba.

 

La ministre Thiombiano a ensuite échangé avec la communauté musulmane de Bobo-Dioulasso, notamment le Grand Imam de la mosquée, El Hadj Siaka Sanou et les membres du comité de réhabilitation de ladite mosquée.

Elle a justifié ses démarches en ce sens que la mosquée de Dioulassoba n’est pas seulement un patrimoine national, mais il est aussi mondial.

 

Cela, en témoigne, a-t-elle avancé, son inscription sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO, en 2012.

 

Dr Élise Foniyama Ilboudo/Thiombiano, a invité les différents acteurs, à faire des contributions constructives, en ayant à l’esprit les attentes de la famille Sanou, gardienne de la mosquée.

 

Au terme des échanges, il a été convenu de la nécessité d’inviter les fidèles à prier hors de la mosquée, notamment sous les hangars, pour éviter les désagréments.

 

Aussi, d’associer de nouveaux experts à des études pour s’assurer que la base de l’édifice supportera encore la structure du minaret, avant toute initiative. En outre, il a été retenu la suspension des visites touristiques.

 

La ministre Thiombiano a salué l’implication et la contribution de l’ensemble des acteurs, mobilisés, depuis l’annonce de l’accident.

 

Elle a surtout remercié les forces de sécurité et les sapeurs-pompiers pour leur diligence, sans oublier les autorités religieuses pour leur sens de responsabilité.

 

Le Chef Suprême des Bobo Mandarè, Sa Majesté Sidiki Sanou a dit implorer Dieu pour qu’il inspire la ministre, afin qu’elle conduise sa mission à bien pour la réhabilitation de la partie effondrée de la mosquée.

Agence d’information du Burkina

Wis/Az

Source : ministère de la culture

Photo : ministère de la culture

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here