Burkina-Revue-Presse

Burkina : Justice, sports et faits de société font la Une des quotidiens

Ouagadougou, 11 août 2021 (AIB) – Les journaux du jour arborent à leur Une, la condamnation des terroristes au Tribunal de grande instance de Ouaga II (TGI II), l’installation des membres du comité national d’organisation du Tour du Faso 2021 et des faits de société.

« Procès de présumés terroristes : 20 ans ferme pour deux membres du groupe Ansaroul Islam », titre le quotidien public Sidwaya.

Le journal informe que c’est 20 ans de prison ferme assortis d’une amende de plus de 3,7 millions de F CFA qui ont été prononcée contre N.A et D.A.A, par la chambre correctionnelle du TGI  de Ouaga II.

Sur le même sujet, l’Observateur Paalga explique que les deux ont été reconnus coupables d’association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, de dégradation de biens, de détention illégale d’armes à feu et de munitions.

Le journal informe que la peine des deux soldats du groupe terroriste est assortie d’une période de sûreté de 15 ans.

L’autre sujet abordé par L’Observateur Paalga est le cyclisme, sous le titre: « Tour du Faso 2021 : Le comité d’organisation en selle ».

Le journal rapporte que les membres du comité national d’organisation du Tour du Faso ont été installés hier mardi.

Et d’indiquer que ce comité est présidé par Ignace Amédée Béréwoudougou, président de la Fédération burkinabè de cyclisme, secondé par Rasmané Sawadogo, directeur général des sports.

Le quotidien national Sidwaya titre à son tour « Tour du Faso 2021 : Le comité national d’organisation installé ».

Il explique que chaque commission comprend des agents du ministère en charge des sports et des membres fédéraux du cyclisme avec comme innovation majeur, pour cette édition, le tour féminin.

Les quotidiens de ce mercredi parlent aussi des faits de société. Et dans ce registre, L’Observateur Paalga titre « Sanmatenga : un facebooker interpellé par les forces de sécurité ».

Le journal indique que c’est l’activiste des réseaux sociaux Zakaria Sana, qui a été interpellé le 10 août passé à Kaya.

Cette interpellation est due à une de ses publications parue la semaine écoulée qui, selon le ministère de la sécurité, est d’une gravité susceptible de mettre à mal la sûreté de l’Etat.

L’intéressé a été auditionné selon le journal, pour une meilleure compréhension de ses intentions.

Dans le quotidien Sidwaya, on trouve l’interview du Docteur Biram Thiam, secrétaire permanent du conseil du dialogue social de l’UEMOA.

Dans l’interview, il analyse les différentes crises qui secouent les pays membres et présente des pistes de solutions pour les réduire.

Docteur Thiam parle aussi des conditions de travail dans l’économie informelle qu’il qualifie de vulnérable par rapport au travail décent.

Toujours dans les faits de société, le quotidien privé Le Pays titre « Médias privés : Des employés réclament l’application de la Convention collective ».

Ce journal informe que le comité ad hoc des travailleurs de médias privés au Burkina a animé une conférence de presse le 10 août 2021 dernier.

Pour le journal, l’objectif était de faire le bilan de la première sortie médiatique du comité sur les conditions de vie et de travail des journalistes du privé.

Le journal ajoute que le comité a constaté que rien n’a changé en matière de Convention collective et exige l’application par certains patrons de presse.

Le quotidien édité à Bobo-Dioulasso, L’Express du Faso arbore à sa Une : «Rue 32 au secteur 9 de Bobo : caca, capotes, stationnement anarchique, tout ça devant nos portes ».

Le journal bobolais parle du mauvais état de la voie menant directement à l’une des entrées Est du marché de fruits et légumes au secteur 9 de Bobo.

Selon le journal, les riverains ont manifesté leur ras-le-bol face à la dégradation de cette voie. Ils veulent que la commune use de tous les moyens pour résoudre ce problème.

Agence d’information du Burkina

BH/wis

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here