Burkina-Communauté–Echanges

Burkina : Les Tchadiens échangent sur la situation de leur pays

Ouagadougou, 7 août 2021 (AIB) – La diaspora tchadienne au Burkina Faso a échangé, samedi, sur la situation de son pays, afin d’apporter sa touche à la bonne gouvernance, l’unité et la paix avec la mort du président, le  Maréchal Idriss Déby Into, le 20 avril dernier.

«Avec la mort du président de la république, Idriss Déby Itno, le 20 avril 2021, le Tchad est plongé dans une situation de turbulences et d’instabilité socio-politique mettant en mal le vivre-ensemble de ses populations », a affirmé le président de la communauté tchadienne au Burkina Faso, Dr Djim Doumbé Damba.

Le Maréchal Idriss Déby qui a dirigé le Tchad  de 1990 à 2021 est mort à l’âge de 68 ans au front dans un combat contre les rebelles.

Le président de la communauté tchadienne au Burkina Faso, Dr Djim Doumbé Damba

Pour M. Damba, ces derniers temps, l’on assiste à de multiples manifestations et constations  ainsi que de nombreuses prises de positions sur les réseaux sociaux qui ne sont pas de nature à préserver l’unité nationale et la paix au Tchad.

Dr Djim Doumbé Damba s’exprimait, samedi, à Ouagadougou, au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux d’un forum de la communauté tchadienne vivant au Burkina Faso sur la situation politique de son pays.

Il a noté qu’il est temps pour les Tchadiens de tirer les leçons de leurs incompréhensions, divisions et querelles «stériles » qui ne font que détruire la mère patrie.

«Je suis ravi de vous voir tous, filles et fils du Tchad réunis dans cette salle pour échanger sur des grandes questions de notre pays qui nous interpellent vivement», s’est-il adressé à ses compatriotes.

Dr Damba a précisé que la rencontre, placée sous le thème : « la contribution à la bonne gouvernance, à l’unité et à la paix au Tchad », consiste à amender un document issu des échanges de la communauté tchadienne au Burkina, notamment dans les deux grandes villes que sont Ouagadougou et Bobo-Dioulasso

A l’en croire, les réflexions porteront sur  la synthèse d’une plateforme de la diaspora vivant au Burkina pour un Tchad émergent qui sont, entre autres,  la consolidation de la démocratie, l’indépendance de la justice, une éducation appropriée et de qualité pour le peuple tchadien.

Le président de la communauté tchadienne au Burkina Faso a, par ailleurs, expliqué que des propositions  pertinentes seront faites, à l’issue du forum.

Celles-ci seront transmises au dialogue national inclusif en préparation au Tchad.

Aux dires de M. Damba, la diaspora tchadienne veut apporter sa touche à l’édification de son pays et c’est ce qui justifie les rencontres en prélude au dialogue national.

«Nous sommes en train de mettre en place une organisation au niveau ouest africain que nous allons développer en synergie pour une proposition sous régionale pour la reverser au dialogue national », a-t-il  renchéri.

Depuis l’arrivée du général Mahamat Idriss Déby Itno, après la mort de son père, le 20 avril 2021, le Tchad fait face à de multiples manifestations.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here