Burkina-CENI-Présidence-Passation

Burkina/Présidence de la commission électorale: Newton Ahmed Barry passe le témoin en présentant ses acquis.

Ouagadougou, 3 août 2021 (AIB)-Après cinq années passées à la tête de la commission électorale nationale indépendante, Newton Ahmed Barry a passé le témoin ce lundi à son successeur Elysée Ouédraogo, en présentant ses acquis à la tête de l’institution.

Selon le désormais ex-président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, il « laisse en héritage, une CENI qui a maintenu et renforcé la tradition des élections où les vaincus vont féliciter le vainqueur ».

« Après les résultats du double scrutin du 22 novembre, tous les challengers du président Roch Kaboré, sont allés le féliciter. Mieux, nous avons pour la première fois, vu un challenger farouche rejoindre le vainqueur et sa majorité », s’est-il réjoui.

Newton Ahmed Barry, a jugé extraordinaire que dans le contexte du terrorisme, la CENI a pu déployer des milliers de personnels aussi bien pour l’enrôlement des électeurs que pour la tenue du double scrutin et il n’y a eu ni attaque, ni blessé ni mort.

Durant sa présidence, Newton Ahmed Barry a relevé qu’ils ont réduit le coût de l’opération électorale, malgré l’insécurité.

Sur le coût de l’enrôlement des électeurs, Newton Ahmed Barry met en cause le mode d’enrôlement des électeurs jugé « inutilement coûteux et peu performant ».

« Hélas, c’est encore lui qui a grevé grave le coût de nos élections, pour près de 33 milliards, là où l’opération électorale n’a coûté que 21 milliards, en vérité, 20,6 milliards que nous avons arrondi à 21 milliards », a-t-il affirmé.

Pour lui, « il est possible d’enrôler à zéro franc, si nous le voulons bien » car son équipe et lui ont « pu construire un mécanisme à 300 millions de francs » avec de « jeunes informaticiens Burkinabè ».

« En 2016, nous avions hérité de 70 millions de carburant. Nous vous laissons aujourd’hui 350 millions de carburant. Soit 5 fois plus que ce nous avons hérité », a-t-il soutenu devant la nouvelle équipe de la CENI.

L’équipe sortante de la CENI laisse également à ses successeurs des ressources financières de fonctionnement d’un coût de 275 millions F CFA, hors budget et une mutuelle des travailleurs dynamisée avec une somme de 4 millions de francs CFA, foi de son président.

Le président entrant de la CENI Elysée Ouédraogo, a remercié les commissaires pour avoir placé leur confiance en lui.

Il a appelé à la mobilisation des acteurs du processus électoral pour faire face aux différentes échéances à long et court termes.

Selon M. Ouédraogo, « le contexte sécuritaire du Burkina est un défi très important » pour lui et son équipe parce qu’il impacte de manière significative le processus électoral.

A l’en croire, son équipe est face à un challenge, celui d’organiser des élections municipales en moins d’une année.

Agence d’information du Burkina

BH/Wis       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here