Burkina-Santé-Covid-19-Vaccin-

Burkina/Réouverture des frontières : Le gouvernement attend un certain niveau  d’immunisation de la population (ministre)

Ouagadougou, 3 août 2021 (AIB)-La réouverture des frontières sera envisagée lorsqu’on atteindra un certain niveau d’immunisation de la population, a estimé lundi, le ministre de la sante Pr Charlemagne Ouédraogo, au lancement de l’administration de la seconde dose du vaccin Astra Zeneca.

« Nous parlons depuis un moment de réouverture de frontière mais il faudra l’envisager lorsque nous atteindrons un certain niveau d’immunisation de la population de sorte à éviter une recrudescence de cette maladie avec des formes graves (…) pour la population » a réagit le ministre de la santé Charlemagne Ouédraogo.

Le Pr Charlemagne Ouédraogo s’exprimait lundi à Ouagadougou, au lancement de l’administration de la seconde dose du vaccin Astra Zeneca.

Pour atteindre ce niveau d’immunisation, le ministre Ouédraogo compte engager « cette semaine, une campagne appelée tempête (pour avoir) 2 500 sites de vaccination sur toute l’étendue du territoire ».

Déjà, dans la région du centre, il a relevé qu’ils sont passés à 76 sites de vaccination et il souhaite « vivement que la population puisse s’engager pour la vaccination car c’est la seule arme efficace aujourd’hui contre la covid-19 et toutes ses formes de variété ».

Il a noté qu’à ce jour, ce sont environ 40 000 personnes qui ont été vaccinés, un chiffre qui reste « en deçà » de leurs attentes car l’objectif, a-t-il poursuivi, « c’est d’atteindre 70% de la population vaccinée contre la covid-19 ».

Il a aussi informé qu’en plus du vaccin Astra-Zeneca, dans les jours à venir, d’autres types de vaccins seront disponibles comme Johnson & Johnson et Sinopharm qui sont « homologués par l’OMS et efficaces », a-t-il précisé.

Le Pr Charlemagne Ouédraogo a soutenu qu’une fois qu’on reçoit la deuxième dose, la vaccination est complète et l’on est protégé.

Agence d’information du Burkina

MSS/Wis

Photo: Ministère de la santé 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here