Burkina-Côte d’-Ivoire-Agences-Presse-Coopération

Les agences de presse ivoirienne et burkinabè sollicitent « plus d’intérêt » et « la primeur des informations »

Abidjan, 30 juil. 2021 (AIB)-L’Agence ivoirienne de presse (AIP) et l’Agence d’information du Burkina (AIB) ont sollicité jeudi, auprès des « gouvernants de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso (…) plus d’intérêt (…) en leur réservant la primeur des informations ».

Dans le cadre de la 9ème Conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, l’Agence ivoirienne de Presse (AIP) et l’Agence d’information du Burkina (AIB) ont eu une séance de travail à Abidjan.

La séance de travail a porté sur l’examen de l’accord de coopération existant depuis le 15 janvier 2009 entre elles et a été marquée par deux recommandations.

Dans leur recommandation, l’AIP et l’AIB « sollicitent que les gouvernants de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso accordent plus d’intérêt à leurs agences de presse en leur réservant la primeur des informations ».

Elles « sollicitent également un appui technique et financier de leurs Etats, à travers le TAC entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, pour se développer afin de mieux répondre aux attentes des populations ».

A l’issue de leurs travaux, les deux agences de presse ont pris trois engagements notamment celui de « mieux exploiter les informations de l’une et l’autre par tous les outils de communication diligents (mail, téléphone, WhatsApp…) ».

Elles se sont aussi engagées « à développer davantage la coopération sud-sud pour donner une image objective de leurs pays » et à « impliquer dans le cadre de la formation, en plus des journalistes, les autres ressources humaines (techniciens, administratifs, financiers…).

Agence d’information du Burkina

ATA/Wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here