Tribune de presse :

Le Maroc commémore ce 30 juillet, le 22ème  anniversaire de l’accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au trône de ses glorieux ancêtres

La fête du trône constitue un moment privilégié pour renouveler la parfaite communion entre le peuple marocain et la monarchie ayant pour fondement la légitimité historique et populaire. Durant ces 22 dernières années, le Maroc a poursuivi avec sérénité et confiance son processus de développement, en faisant de l’intégration du Continent Africain l’un des fondamentaux de sa politique étrangère. Les relations bilatérales Maroc – Burkina Faso sont excellentes et s’inscrivent dans le cadre de cette vision holistique qui puise ses fondements dans la solidité des rapports entre les deux Chefs d’Etat Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Frère Son Excellence le Président Roch Marc Christian KABORE, et des liens privilégiés entre les deux peuples amis.

 

La Fête du trône marque cette année le 22ème anniversaire de l’accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Trône de ses glorieux ancêtres. Cette occasion constitue un moment privilégié pour renouveler la parfaite communion entre le peuple marocain et la Monarchie Alaouite ayant pour fondement la légitimé historique et populaire qui garantit l’unité du Royaume, sa stabilité, sa pérennité ainsi que sa souveraineté et son intégrité territoriale.

Durant ces 22 dernières années, le Maroc a poursuivi avec sérénité et confiance son processus de développement, en faisant de l’intégration du Continent Africain l’un des fondamentaux de sa politique étrangère. A cet égard, il œuvre constamment en faveur de l’établissement d’un partenariat de référence et d’une coopération Sud-Sud agissante et solidaire avec les pays africains frères, qui placent l’élément humain au centre de leurs préoccupations.

Cette année, et prenant en considération la poursuite des mesures préventives imposées par l’évolution de la situation sanitaire au Maroc liée à la Covid-19, il a été décidé le report de toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à cette l’occasion.

 

Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Frère Son Excellence le Président Roch Marc Christian KABORE entretiennent des liens empreints d’amitié sincère, d’estime et de considération mutuelles

 

 

 

C’est ainsi que dans son plan de riposte et de lutte anti-Covid 19, le Maroc a fait de l’anticipation et de la protection de ses citoyens, le premier remède face à la menace du Covid-19. Parmi les mesures phares en la matière figure en bonne place la campagne de vaccination qui a démarré officiellement fin janvier dernier et qui passe actuellement à la vitesse supérieure dans ce chantier national d’envergure, en vue de progresser vers l’immunité collective.

A présent plus de 11 millions de personnes sont vaccinées, ce qui a permis au Royaume d’assouplir les différentes restrictions mises en place contre le Covid-19 et de réouvrir fin mai ses frontières aériennes avec plusieurs pays, rendant ainsi possible le retour des Marocains Résidant à l’Etranger (MRE) pour les grandes vacances d’été.

Tout en réussissant à immuniser sa population, le Royaume a signé le 5 juillet dernier des Conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid19 et autres vaccins lors d’une cérémonie présidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Ce projet structurant de 500 millions de dollars US consiste à développer des vaccins «made in Morocco» en assurant l’autosuffisance du Royaume et renforcer sa sécurité sanitaire, en dotant le pays de capacités industrielles et biotechnologiques complètes et intégrées avec la mise en place à court terme d’une capacité de production mensuelle de 5 millions de doses de vaccin anti-Covid 19 avant de démultiplier progressivement cette capacité.

 

Le Maroc dans le cercle des producteurs du vaccin anti-Covid 19

 

Ce projet consolide le statut du Royaume en tant que pourvoyeur de sécurité sanitaire à l’échelle continentale et les Conventions signées dans le cadre de la coopération internationale contribuent à la mise en place d’un système de santé efficient, de promotion des ressources humaines et de création de conditions objectives pour favoriser le rayonnement du pays sur le plan international.

Avant-gardiste dans le combat contre le coronavirus, le Maroc conduit un autre projet structurant relatif à la généralisation de la protection sociale, un chantier de grande envergure. Ce vaste chantier royal, qui bénéficiera dans un premier temps aux agriculteurs, artisans et professionnels de l’artisanat, aux commerçants, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique (CPU), au régime de l’auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité.

Cette généralisation permettra donc de garantir la sécurité du revenu, d’accélérer le versement des prestations et d’élargir le champ d’application des prestations afin d’intégrer des mesures de prévention, de diagnostic et de traitement.

Ce projet de grande envergure, constitue un point de départ vers une généralisation effective de la protection sociale, considérée comme un moyen indispensable pour réduire la pauvreté, et garantissant à toutes les composantes économiques de la société, la préservation de leur dignité.

Il devra s’étendre, dans un second temps, à d’autres catégories dans la perspective de la généralisation effective de la protection sociale à tous les citoyens.

Durant ces 22 dernières années, le Maroc a poursuivi avec sérénité et confiance son processus de développement, en faisant de l’intégration du Continent Africain l’un des fondamentaux de sa politique étrangère

 

 

Les relations Maroc-Burkina Faso : une dynamique renouvelée et un contenu concret de coopération

Le Royaume du Maroc est résolument engagé en faveur de la défense des intérêts du Continent, ce qui se traduit de manière concrète à travers son action au sein de l’Union Africaine et sa contribution à la concrétisation de l’agenda de l’Institution Panafricaine pour le développement, la promotion de la paix et de la stabilité et la préservation de son unité.

Concernant les relations entre le Maroc et le Burkina Faso, elles sont excellentes et s’inscrivent dans le cadre de cette vision holistique qui puise ses fondements dans la solidité des rapports empreints d’amitié sincère, d’estime et de considération mutuelles liant nos deux Chefs d’Etat, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Frère Son Excellence le Président Roch Marc Christian KABORE.

Ces relations ont franchi un nouveau cap avec l’entrée en vigueur de l’Accord bilatéral portant suppression de visa pour les titulaires des passeports ordinaires, signé au Maroc le 23 octobre 2020. En vertu des dispositions de l’Accord, les citoyens burkinabè sont dispensés de la formalité de visa d’entrée au Royaume du Maroc, selon le principe de la réciprocité.

Avec la suppression de visa devenue effective, c’est également la réaffirmation mutuelle d’un engagement fort pour des relations de confiance qui capitalisent sur des acquis déjà engrangés sur le plan bilatéral, dont la libre circulation des citoyens constitue une avancée diplomatique notable pour le Maroc et le Burina Faso.  

 

La suppression de visa sur les passeports ordinaires constitue une avancée diplomatique notable pour les citoyens marocains et burkinabè

 

 

Au-delà des aspects techniques conjoncturelles de mise en œuvre, le plus important ce sont objectifs majeurs que l’Accord bilatéral s’est assigné à atteindre, notamment pour faciliter le voyage entre les deux pays et favoriser une dynamique vertueuse d’approfondissement de la connaissance réciproque et de la prospérité. La qualité de nos relations bilatérales est un motif de satisfaction. Elles se caractérisent par une solidarité mutuelle à toutes épreuves et des échanges humaines denses.

L’Ambassade se réjouit de ces développements heureux dans les relations bilatérales et nous incite à regarder l’avenir de nos relations avec confiance et optimisme. La coopération Maroc-Burkina Faso offre des atouts indéniables qui tiennent au fait qu’elle est forte et appréciée s’étendant aux différents domaines stratégiques, qui présentent un intérêt commun.

Les résultats obtenus au gré des évènements, la longue marche qui a ponctué l’avancée des deux pays vers des perspectives prometteuses de coopération, nous encouragent à davantage de dévouement pour la réalisation de plus d’action tangibles à même de conférer une dynamique renouvelée à notre partenariat multidimensionnel.

 Signé par : Monsieur Youssef SLAOUI

Ambassadeur du Royaume du Maroc au Burkina Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here