Burkina-Tenkodogo-Décès-Commémoration

Tenkodogo : Dons de vivres et d’un moulin à grain pour commémorer un décès

Tenkodogo 29 juil. 2021 (AIB)-Le conseil municipal de Béguédo et l’Association Femme Environnement et développement du Burkina (AFEDEB), ont conjointement commémoré, le samedi 17 juillet 2021, le 2e anniversaire du décès de leur ancienne maire, Béatrice Mariam Bara née Sawadogo.

 

La commémoration a été marquée par un doua au domicile conjugal, une journée de plantation d’arbres, des dons de vivres à des personnes vulnérables et un moulin à grain aux femmes de la commune de Béguédo.

Une délégation de la promotion 1995 de l’école nationale des Eaux et forêts, conduite par l’inspecteur des Eaux et forêts et secrétaire à l’information de l’amicale des préposés des eaux et forêts, Koudougou Kaboré, a marqué de sa présence à cette journée commémorative et d’hommage à l’ancienne collègue, Béatrice Bara.

L’objectif global de cette journée vise à rendre hommage à une actrice engagée qui, de son vivant, à lutter pour la promotion de la femme, de la jeune fille et qui a fait du développement de Béguédo, son cheval de batail.

« Commémorer la disparition d’une telle personnalité, n’est pas chose aisée car, Mme le maire était multidimensionnelle. Et tous ceux qui l’ont connu savent qu’elle était très active dans les milieux associatifs. Je voudrais au nom de la famille, remercier toutes les personnes qui ont fait le déplacement de Béguédo pour la circonstance », a indiqué avec soupir, Boukari Khalil Bara, époux de l’ancienne maire.

Le maire Nourou Bara  a aussi salué cette mobilisation de la population qui, pour lui, apporte du réconfort aux cœurs meurtris, mais surtout plus d’énergie pour continuer sur les pas de Béatrice Bara pour le développement de la commune.

« Au-delà de ce triste rappel, l’acte que nous posons en cette journée commémorative, reste comme une marque gravée dans le marbre et soit le fervent de l’engagement qu’elle nous a inspiré pour le développement de notre belle cité », a indiqué Nourou Bara.

Il a aussi précisé que les plans qui seront mis en terre à l’occasion de cette journée, symbolisent la ferme volonté du conseil municipal de perpétuer son œuvre combien immense.

Le porte-parole de la promotion, Koudougou Kaboré a indiqué que depuis 1995, qu’ils se sont retrouvés à l’école des Eaux et forêts pour la formation, jusqu’à ce qu’ils se retrouvent sur le terrain, Béatrice Bara a été une personne qui a su rassembler.

C’est elle selon lui, qui a eu l’idée de créer un cadre de rencontre. D’où la création de leur amicale. Il a rappelé que jusqu’à sa disparition, elle a tout fait pour les fédérer.

Et que même avec sa disparition, ils ont tout fait pour garder le flambeau qu’elle a allumé au niveau de la promotion.

Selon lui, il était obligatoire pour la promotion d’être là à cette journée pour dire à la famille à tel point la disparition de leur promotionnaire leur peine tous car, elle était le ciment de leur promotion.

« Nous sommes à Béguédo pour témoigner à la famille entière, notre grande douleur parce que c’est nous les promotionnaires qui ressentions plus de douleur que sa famille », a témoigné Koudougou Kaboré.

La secrétaire à l’organisation de l’Association Femmes Environnement et Développement du Burkina (AFEDEB), Martine Zouré a précisé que la particularité de cette journée commémorative du 2e anniversaire du décès de leur présidente Béatrice Bara, est de montrer à la face du monde que les femmes ne l’oublieront car, elle est tout pour elles.

Elle a affirmé que les femmes gardent d’elle en souvenir, une femme battante et elles ne cesseront de la magnifier à travers leurs actes et leur engagement.

Elle a déclaré que Béatrice Bara a été pour les femmes,  une mère et un père des orphelins dont elle a défendu leur cause jusqu’à son dernier souffle.

« Le sens du don de vivres aux personnes vulnérables de Béguédo, vise à perpétuer ses œuvres et rappeler aux orphelins et aux personnes démunies que certes, elle n’est plus physiquement présente, mais nous qui sommes vivantes, nous nous engageons à poursuivre cette œuvre sociale, afin de leur donner la joie de vivre. Elle faisait du reboisement une de ses activités phares », a soutenu martine Zouré.

 

Agence d’information du Burkina

Bougnan NAON

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here