Burkina- Presse- Revue

Politique  et coopération dominent la Une des journaux burkinabè

Ouagadougou, 29 juil. 2021 (AIB)- Les journaux burkinabè  lus par l’AIB ce jeudi, continuent de commenter le  9e sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) et la récusation du chef de Sao par l’Opposition au sein de la CENI.

« Conseil conjoint de gouvernement : Deux accords signés », arbore à sa manchette le journal privé Le Pays.

Selon le journal, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré  a coprésidé le mardi 27 juillet 2021 à Abidjan, avec son homologue ivoirien, Patrick Achi, le Conseil conjoint de gouvernement de la 9e conférence du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina et la Côte d’Ivoire.

Selon le journal, deux accords sur les 13 projets ont été signés dont celui portant sur la facilitation de la circulation des produits locaux et l’approvisionnement des marchés ainsi que celui portant programme d’échange culturel.

De son avis, les échanges ont permis de faire l’état de la mise en œuvre des décisions et recommandations issues de la 8ème conférence au sommet du TAC et sur d’autres dossiers spécifiques.

Pour sa part, le quotidien public Sidwaya titre à sa Une : « TAC : Christophe Dabiré chez le président Ouattara ».

Selon le journal de tous les Burkinabè, le Premier ministre Christophe Dabiré  s’est entretenu le mardi 27 juillet à Abidjan, avec le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, en marge des travaux du Conseil conjoint de gouvernement.

Quant au doyen des  quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga, il    écrit dans ses colonnes « Conseil conjoint de gouvernement du TAC : Communiqué de presse ».

Le journal privé signale que la 9e Conférence au sommet des chefs d’Etats du TAC entre la république de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso a été sanctionnée par un  communiqué final.

Le quotidien privé Le quotidien laisse lire sur sa première page : « Recommandations du 9e  TAC : Rien de concret concernant l’autoroute et la réouverture des frontières ».

Sous un autre sujet, l’Observateur Paalga  note à sa Une : « Récusation du Sao Naaba : Le MPC invite l’Opposition à revoir sa copie ».

D’après le journal, le coordonnateur du Mouvement des peuples citoyens (MPC) Idrissa Nogo a déclaré hier mercredi à Ouagadougou, au  cours d’un point de presse qu’une disposition légale ne peut justifier la récusation de la candidature du Sao Naaba.

Nogo a donc exhorté l’opposition politique à revoir sa copie au sujet de la désignation du chef coutumier de Sao comme membre de la CENI.

Dans la même veine, le quotidien privé Le pays reprend les propos du  coordonnateur du MPC qui soutient que « cette palabre politique est la conséquence du mariage incestueux entre la chefferie traditionnelle et le pouvoir public ».

Le journal signale que Idrissa Nogo fait allusion à la guéguerre qui existe autour de la formation de la CENI au Burkina Faso.

De son côté, le journal public Sidwaya mentionne sur sa manchette : « Récusation du Sao Naaba à la CENI : Le MPC de Idrissa Nogo fustige l’opposition ».

Le quotidien public souligne que le premier responsable du MPC, Idrissa Nogo désapprouve l’attitude du Chef de file de l’opposition (CFOP) dans l’affaire de récusation du Sao Naaba, par rapport à sa désignation comme  un membre de la CENI.

Agence d’information du Burkina

NO/Wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here