Burkina-Kaya-Pensa-Conseil-Budget

Burkina/Commune de Pensa : Une session pour l’adoption du budget complémentaire

Kaya, le 29 juillet 2021, (AIB)-Le Conseil municipal de Pensa a tenu, ce jeudi, sa deuxième session ordinaire de l’année en cours délocalisée à Kaya qui sera marqué par l’adoption du budget complémentaire.

 

Avec un budget primitif de 83 265 018 francs CFA voté lors de la 1re session ordinaire tenue les 22 et 23 janvier 2021, le conseil municipal de Pensa tient sa 2e session ordinaire délocalisée à Kaya, du fait de l’insécurité, les 29 et 30 juillet 2021.

A l’issue de la vérification du quorum (39 sur 72 conseillers municipaux présents) et de la lecture du rapport final de la 1re session ordinaire par le secrétaire général de la Mairie, Marcel Simporé, les travaux ont été ouverts par le bourgmestre de la commune, Issaka Sawadogo.

Selon lui, cette session leur permettra de statuer sur le budget complémentaire, afin de finaliser les activités de l’année en cours. A entendre le maire de Pensa, sur les 33 absents de ladite session, 23 sont des « non-excusés ».

« Ces absences sont dus aux attaques terroristes. Les 11 et 14 juillet 2021,  nous avons essuyé deux attaques terroristes meurtrières. En plus, bon nombre de nos conseillers ont quitté le pays, d’autres se sont réfugiés dans d’autres régions du Burkina Faso, afin de sauver leurs peaux. Et, la distance est un handicap », a expliqué Issaka Sawadogo.

A ses dires, le 2e jour de la session sera consacré aux renforcements des capacités des participants sur la cohésion sociale et le vivre-ensemble harmonieux des communautés de cette commune en proie à la crise sécuritaire et humanitaire grâce à l’appui de l’Expertise France et piloté par une ONG basée à Pensa-ville.

« Dans chaque village, nous avons recruté 10 personnes, soit 360 personnes pour les 36 villages de la commune. La formation touchera 2 formateurs dans chaque village, qui, à leur tour, formeront les autres recrus. Il s’agit de la formation en métier », a indiqué M. Sawadogo.

La plupart des conseillers municipaux ont positivement apprécié la tenue de cette session ordinaire.

« Cette session nous permettra, non seulement, d’échanger sur les préoccupations majeures de notre commune, mais aussi de voter le budget supplémentaire pour des actions de développement », s’est félicité le conseiller  municipal du village de Bou, Baba Sebgo.

De ce fait, il a souhaité que le gouvernement renforce le dispositif sécuritaire dans sa commune pour faciliter le retour des populations dans leurs villages.

Par ailleurs, il a aussi invité les premiers responsables de la commune (le maire et son 1er adjoint) à une entente et à un dialogue constructif pour le développement de la commune.

Agence d’information du Burkina 

Emil Abdoul Razak SEGDA

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here