Burkina-Côte d’Ivoire-Coopération

Coopération Burkina-Côte d’Ivoire : Le président Ouattara demande des actions concrètes  (Premier ministre Dabiré)

Ouagadougou, 28 juil. 2021 (AIB)-Au sortir d’une audience mardi avec le président ivoirien Alassane Ouattara, le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a déclaré que ce dernier a demandé des actions concrètes sur le terrain concernant la coopération entre les deux pays.

« Le président Ouattara a demandé que nous fassions qu’il ait des actions concrètes sur le terrain  qui montre que le TAC aide à réaliser le développement au profit de l’ensemble des populations de notre zone », a déclaré le Premier ministre Dabiré.

Le chef du gouvernement burkinabè s’exprimait mardi au sortir d’une audience avec le chef de l’Etat ivoirien.

Une audience qui est intervenue quelques heures après la clôture du Conseil conjoint de gouvernement de la 9è conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso qu’il a co-présidé avec le Premier ministre ivoirien Patrick Achi.

Selon Christophe Joseph Marie Dabiré, le président Ouattara « tient à ce que chaque fois que les deux gouvernements se rencontrent, « que ce ne soit pas une redite qui fait que les populations ont le sentiment de ne pas voir avancer les choses ».

« Le président Ouattara nous a prodigué des conseils en rapport avec les points examiné. Il a exposé la nécessité de faire avancer les dossiers du TAC qui est un traité fondateur de la solidarité, de l’amitié et de la coopération entre nos deux pays ».

Le Premier ministre Dabiré a expliqué que le président ivoirien Ouattara compte faire de la sécurité un point important de cette coopération entre nos deux pays.

 

« Avec ce qui se développe aujourd’hui au Burkina Faso, il y a des risques que ça s’étende à l’ensemble de la sous-région et particulièrement au niveau de la Côte d’Ivoire. Donc, la solidarité doit s’étendre à la question sécuritaire dans les deux pays », a indiqué M. Dabiré.

 

Par ailleurs, la question de l’ouverture des frontières entre les deux pays et celle de la lutte contre la Covid-19, figuraient à l’ordre du jour de cette audience.

 

Concernant l’ouverture des frontières entre les deux pays, le président ivoirien a donné des conseils, selon le chef du gouvernement burkinabè.

 

Il s’agit notamment de travailler à faire en sorte que la lutte contre la Covid-19 soit une lutte partagée, pour que les frontières puissent s’ouvrir dans les meilleurs délais possibles, entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

 

« Il a également indiqué que la lutte contre la pandémie du coronavirus, doit être intimement associée à la lutte contre le terrorisme (…) de manière à ce que la traversée des frontières soit sécurisée, tant du point de vue sanitaire, que du point de vue de la sécurité des personnes et des biens », a conclu le Premier ministre Dabiré.

 

Agence d’information du Burkina

OA/Wis

Source : DCRP/Primature

Photo : DCRP/Primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here