Burkina-Coopération-TAC-Frontières-Réouvertures

Réouverture des frontières Burkina-Côte d’Ivoire, elle « se pose avec acuité » (PM)

Ouagadougou, 27 juil. 2021 (AIB)-Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a estimé mardi à Abidjan que la question de la réouverture des frontières entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire « se pose avec acuité dans le contexte sanitaire incertain » actuel.

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a rappelé que l’apparition dans le monde «  de la pandémie de la covid en 2020 a eu un impact économique et social négatif au niveau de nos Etats ».

Il a relevé que « cette maladie a aussi empêché la tenue de nombreuses rencontres bilatérales, dont la conférence au sommet du traité d’amitié et de coopération l’année dernière ».

La Covid-19 a également conduit à la fermeture des frontières entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire intervenue en mars 2020 mais aussi avec plusieurs autres pays.

Selon Christophe Joseph Marie Dabiré, cela a eu « pour conséquence, de freiner considérablement la circulation des personnes et des biens, l’organisation d’activités culturelle et artistique (entre les deux pays) ».

« Aujourd’hui encore, dans un contexte sanitaire incertain et face aux difficultés liées à cette fermeture de nos frontières, la question de leur réouverture se pose avec acuité », a soutenu le chef du gouvernement burkinabè.

Le chef du gouvernement s’exprimait à l’ouverture du Conseil conjoint de gouvernement de la 9è conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso qu’il co-préside avec le Premier ministre ivoirien Patrick Achi.

Il a salué « les efforts (des) deux gouvernements respectifs pour contenir la propagation de la maladie » et conseillé le maintien d’« une vigilance maximale sur la menace que représente cette pandémie pour nos tissus économique et social ».

Il a invité les deux gouvernements à se pencher sur la persistance des difficultés liées à la circulation et à la fluidité du transport sur les corridors afin de trouver les solutions les plus idoines et convenables à tous.

Agence d’information du Burkina

BH/Wis

Photo : Primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here