SPORT-BFA-MONDE-CIO-JO

J.O, Tokyo 2020 : Zango, Koala et Diallo, trois espoirs de médaille pour le Burkina

Ouagadougou, 22 juil. 2021 (AIB) – Hugues Fabrice Zango (triple saut), Marthe Yasmine Koala (heptathlon et 100m haies) et Lucas Telly Diallo (Judo) sont les trois espoirs de médaille (parmi les sept représentants) pour le Burkina Faso, aux Jeux olympiques (JO) de Tokyo (Japon) qui se disputent du 23 au 8 Août 2021 dans un contexte sanitaire difficile.

Ils sont sept à représenter le Burkina Faso aux J.O. Parmi ces sept Etalons, Hugues Fabrice Zango, Marthe Yasmine Koala et Lucas Telly Diallo se démarquent comme des figures de proue pour le Burkina Faso. Ils se sont qualifiés en ayant les minimas pour ces compétitions et l’espoir est permis.

Angelika Sita Ouédraogo (natation), Paul Daumont (cyclisme) et Façal Sawadogo (taekwondo) ont été invités pour y participer, mais défendront vaillamment les couleurs du pays.

La véritable chance de médaille pour le Burkina Faso à ces J.O.est sans conteste le triple-sauteur Hugues Fabrice Zango qui a presque raflé tous les meetings en Europe dans sa discipline : Aubière, Ostrava, Montreuil, Montpellier.

Au meeting d’Aubière (France) l’icône du triple saut africain s’est offert le luxe de battre le record du monde en salle du triple saut avec un bond de 18,07m. Médaillé de bronze aux mondiaux de Doha, Zango a relégué le champion du monde américain Taylor, au 5e rang, au meeting d’Ostrava en République Tchèque.

Hugues Zango avait même réalisé la meilleure performance au meeting de Madrid (Espagne), mais les organisateurs ont jugé que le vent était favorable à l’Etalon.

Attendu pour sa première sortie le 26 juillet prochain Lucas Diallo (-73kg) a mis toutes les chances de son côté pour hissé haut le drapeau national. Sapeur-pompier de son état, le jeune burkinabè a côtoyé des difficultés en France dans sa préparation, mais s’est retranché en Espagne au Valence judo club pour répéter les gammes. Le judoka burkinabè se dit prêt à fouler les tatamis de Tokyo.

Marthe Koala a multiplié les stages en Europe et a pris part à des meetings où elle a eu son mot à dire. A Marseille (France), elle s’est classée première au 100m haies. L’heptathlonienne burkinabè est attendue le 31 juillet prochain à Tokyo aux 100m haies.

Fayçal Sawadogo (taekwondo, -80kg) combat le 26 juillet prochain, pendant que Paul Daumont (cyclisme) effectue sa première sortie sur route le 24 juillet. Angelika Sita Ouédraogo (50m nage libre dame) dispute sa compétition le 3 Août prochain dans les piscines de Tokyo.

Les Jeux Olympiques de Tokyo se déroulent cette année à huis-clos à cause du contexte sanitaire difficile dû à la maladie à corona virus.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here