1. A Sabcé, la communauté a tendu une oreille attentive aux messages des caravaniers.

Bam/Mariage d’enfants : Des journalistes et communicateurs se mêlent au combat

 Kongoussi,  (AIB) – Le Réseau des journalistes et communicateurs pour la protection de l’enfance du Centre-Nord (RJCPE-CN) a organisé, une caravane pour sensibiliser les communautés et plaider auprès des leaders d’opinion le jeudi 8 juillet 2021. L’initiative vise à  lutter contre le mariage d’enfants et les violences basées sur le genre dans les communes de Kongoussi et de Sabcé.  

Les professionnels de médias de la région du Centre-nord ont entamé leurs actions de plaidoyer auprès des autorités locales, afin qu’elles puissent s’impliquer davantage dans la lutte contre le phénomène de Mariage d’enfants (ME) et les Violences basées sur le genre (VBG). A ce sujet, le Réseau des journalistes et communicateurs pour la protection de l’enfance du Centre-Nord (RJCPE-CN) a organisé, une caravane de presse, le jeudi 8 juillet 2021. Le but est de sensibiliser les communautés et plaider auprès des leaders d’opinion.

Ainsi, les caravaniers ont, respectivement, échangé avec le maire de la commune de Kongoussi, Daouda Zoromé, la Directrice provinciale de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire du Bam (DPFSNFAH-B) par  intérim, Martine Topan, et le haut-commissaire de la province du Bam,  Ali Ouédraogo.

A l’issue de ces entretiens, où ces leaders d’opinion ont félicité l’initiative et marqué leur accord pour plus d’engagement, les caravaniers ont mis le cap sur la commune de Sabcé, située à 15 km de Kongoussi pour une animation grand public, où les communautés ont été sensibilisé sur le thème : « Tous engagés pour l’épanouissement de la jeune fille».

Selon le président du RJCPE-CN, Emil SEGDA, cette caravane s’inscrit dans la  mise en œuvre du projet Choisir avec qui et quand se marier ( CHAM), piloté par l’Association d’appui et d’éveil pugsada (ADEP), sous le bras financier de l’ONG Plan International Burkina Faso.

Les caravaniers s’entretenant avec le maire de la commune de Kongoussi, Daouda Zoromé.

Pour lui, l’objectif de l’engagement des journalistes et communicateurs dans cette lutte est de contribuer à promouvoir les droits des enfants, en général, et de la jeune fille, en particulier, dans la région du Centre-Nord.

A entendre le superviseur du projet CHAM à  ADEP, Daniel Ouédraogo, le RJCPE-CN s’est fixé pour objectif de mener le même combat que son association, d’où l’accompagnement de ADEP dans les différentes tournées.

Selon lui, les journalistes et communicateurs ont plaidé auprès des autorités et des leaders communautaires du Bam pour que des décisions fortes soient prises dans le but d’amoindrir le ME et les VBG.

«Nous saluons cette approche qui entre en droite ligne de nos missions. Nous sommes également très satisfaits de cette caravane de sensibilisation, d’autant plus que le taux de prévalence du ME est très élevé dans la région du Centre-Nord, à l’image du Centre-Est et du Sud-Ouest>>, a déclaré le superviseur Ouédraogo.

C’est pourquoi, il a remercié l’ensemble des partis prenants pour la tenue de cette caravane, notamment l’ONG Plan International Burkina Faso.

En rappel, la caravane de sensibilisation a débuté le 6 juillet dernier  à Boulsa, dans le Namentenga, elle s’est poursuivie, le 7 juillet, à Kaya (Sanmatenga), avant de prendre fin à Kongoussi et Sabcé (Bam), le 8 juillet 2021.

 Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

(AIB-Bam)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here