Burkina-Afrique-Energie-Biodigesteur

Alliance biodigesteur : Le point de la feuille de route fait au président Kaboré

Ouagadougou, 13 juil. 2021 (AIB) – Le président du Conseil des ministres de l’Alliance pour le biodigesteur en Afrique de l’ouest et du centre (AB/AOC), Dona Jean Claude Houssou a fait lundi, le point de la feuille de route de sa structure au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Dona Jean Claude Houssou, par ailleurs, ministre de l’Energie du Bénin, est à Ouagadougou, près de 7 mois après la tenue dans la même ville, le 18 décembre dernier, de la première réunion du conseil des ministres de la structure qu’il préside.

L’audience chez le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, intervient après une rencontre bilan le même jour à Ouagadougou, sur la mise en œuvre de la feuille de route de l’Alliance, prise en décembre dernier lors du conseil des ministres.

Dona Jean Claude Houssou a expliqué qu’au cours du conseil des ministres de décembre dernier, un secrétariat exécutif intérimaire a été mis en place en attendant le recrutement de l’équipe du secrétariat exécutif définitif qui est en cours.

Selon M. Houssou, le président Kaboré leur a conseillé de prolonger le mandat du secrétariat exécutif intérimaire jusqu’à la fin de cette année sachant que d’ici à septembre, l’équipe du secrétariat exécutif définitif sera mise en place.

Si cela est fait, les deux équipes vont poursuivre ensemble leur travail pendant le dernier trimestre de 2021 pour que l’intérimaire passe la main au définitif en toute quiétude et sécurité pour la poursuite des opérations, a-t-il précisé.

Le ministre béninois a aussi déclaré que la mobilisation des ressources au profit de l’Alliance a démarré et va se poursuivre.

Il a indiqué que le Burkina Faso dont le président Kaboré est champion dans le domaine, est avancé en matière d’installation d’infrastructures de biodigesteur.

Dona Jean Claude Houssou a été élu premier président du conseil des ministres de l’Alliance par ses pairs le 18 décembre dernier à Ouagadougou, pour un mandat de deux ans.

Le biodigesteur a pour objectif de faire en sorte que les populations surtout les communautés rurales puissent avoir accès à l’énergie à partir des déchets naturels.

Il va également permettre aux populations d’avoir accès à l’intrant pour alimenter l’agriculture afin de diminuer la pauvreté.

L’alliance a été créée au terme de deux conférences internationales organisées à Ouagadougou par le Burkina Faso en octobre 2017 et 2018.

Il regroupe  huit pays membres dont six ont déjà ratifié l’accord de l’alliance et les deux autres sont attendus.

M. Houssou annonce que des tractations pour la ratification par les deux pays membres restants vont se poursuivre avec le soutien du président du Faso qui a promis œuvrer à cela auprès de ses homologues de ces deux pays.

Agence d’Information du Burkina

KAR/wis/ak

Photo : présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here