Burkina-Presse-Revue

Faits divers et sécurité en couverture des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 12 juil. 2021 (AIB)- Les journaux burkinabè lus par l’AIB ce lundi,  font écho de la rencontre du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, vendredi et samedi, avec les Forces  armées nationales, sans oublier des faits divers.

«Centre-Est : Un enfant de 5 ans décapité par un jeune de 17 ans », affiche à sa Une, le quotidien privé Le Pays.

Le journal rapporte à travers sa rubrique «Ombres et lumières» que  le 7 juillet dernier, un homme de 17 ans du nom Marane Abasse  a tranché la tête, d’un enfant de 5 ans dans le village de  Garanga dans la région du Centre-Est.

De son avis,  le corps de l’enfant a été remis à sa famille, pour inhumation sur instruction du procureur du Tribunal de grande instance de Tenkodogo, après les constations d’usage.

Le quotidien privé signale que le présumé auteur qui  a échappé  au lynchage à mort, se retrouve au centre de santé pour des soins, avant d’être placé en garde-à-vue au commissariat de police.

Dans la même veine, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga arbore, à sa manchette : «Nouna : « Une rixe entre des amis tourne au drame».

Selon lui, le dimanche 4 juillet 2021 à Kombara, une localité située à une vingtaine de kilomètres de Nouna dans la province de la Kossi, un jeune d’environ 25 ans  du nom de Yacouba Maboudou a trouvé la mort  à  la suite d’un  accrochage avec un ami.

Le quotidien privé explique que M.Maboudou qui aurait reçu un coup de pilon à la tête  puis transporté au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) du  village et transféré par la suite à Bobo-Dioulasso n’a  pas survécu à sa blessure.

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya revient sur «la mort des animaux au bord du fleuve Mouhoun »  en indiquant que «le gouvernement rassure les riverains ».

A le lire (journal), le ministre des Ressources animales et halieutiques, Dr Modeste Yerbanga et son collègue  en charge des mines, Aimé Zongo se sont rendus, le vendredi 9 juillet 2021,  dans les communes de Siby et Poura dans la province des Balé pour constater les dégâts causés par l’intoxication des eaux.

Pour le journal public, le gouvernement est  allé constater les dommages  causés au niveau du fleuve  et dit prendre des mesures  pour faire face  à la situation.

Quant au journal prive Le Quotidien, il laisse lire, à sa première page : «Axe Bobo-Orodara : 1 mort dans une attaque à main armée » et «Banfora : 10 filles excisées dont 2 dans un état grave».

La presse burkinabè  commente également  la rencontre du chef de l’Etat,  Roch Marc Christian Kaboré avec les Forces armées nationales.

A ce sujet, le quotidien privé Aujourd’hui au Faso titre à sa Une : «Défense nationale : Roch Kaboré face à ses hommes ».

De son côté, Sidwaya  mentionne : «Lutte contre le terrorisme : Le président du Faso à l’écoute des personnels des armées ».

A  l’en croire, le président du Faso, Roch Kaboré a échangé le vendredi 9 et  le samedi 10 juillet 2021 à Ouagadougou, avec les différentes composantes des Forces armées nationales sur la situation sécuritaire au Burkina.

Les  quotidiens privés L’Observateur Paalga et Le Pays  publient respectivement sur leur première page : « Président du Faso /Armé nationale : Roch à l’écoute de la Grande Muette » et «Lutte contre le terrorisme au Burkina : Roch Kaboré échange avec la hiérarchie militaire et les soldats du rang ».

Pour sa part, L’Express du Faso,  s’exclame   : «Situation sécuritaire : Maintenant, allons au front à l’assaut des terroristes ».

D’après  le quotidien  édité à Bobo-Dioulasso,  il est temps pour que les Burkinabè aillent au combat pour lutter contre «les forces du mal » qui menacent l’intégrité territoriale du pays.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here