La directrice provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Bazèga. Thérèse Rachel Waongo/Tapsoba a invité les enseignants a plus d’efforts dans le travail.

CEP et BEPC au Bazèga : Des taux respectifs de 58,52 % et 26 %

Kombissiri, 07 juillet 2021 (AIB)-A l’issue des examens du CEP et du BEPC dans la province du Bazèga, les directions provinciales en charge de l’éducation de base et du post-primaire et secondaire sont à l’heure des résultats. 58,52 % au CEP et 26 % au BEPC sont les résultats obtenus dans la province.

Pour la session de 2021, la direction provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle (DPEPPNF) du Bazèga a présenté 9111 candidats dont 4992 filles au Certificat d’étude primaire (CEP). Au terme de l’examen et après capitalisation des résultats obtenus au niveau des dix circonscriptions d’éducation de base (CEB) que compte la DPEPPNF,  la province a obtenu 58,52 %  de taux de succès soit 5332 admis dont 2913 filles.

Un taux de succès en légère hausse comparé au résultat de l’année dernière, a précisé Thérèse Rachel Waongo/Tapsoba, directrice provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Bazèga.

Selon elle, les résultats sont en deçà des attentes et les responsabilités sont partagées. Elle invite tous les acteurs à la collaboration et lance un appel aux enseignants à l’assiduité et à l’ardeur au travail depuis les petites classes.

Au niveau du post-primaire, s’agissant du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC), avec 5054 présentés dont 2753 filles, le taux de succès est de 26 % soit un total de 1314 admis dont 503 filles.

Pour le directeur provincial des enseignements post-primaire et secondaire du Bazèga, Batidiani Dembélé, les élèves sont en partie responsables de ce résultat.

Un taux de succès en deçà de celui de l’année passée qui était de 33 %.

Quant aux résultats de l’examen du certificat d’aptitude professionnelle (CAP) présentent un taux de succès de 58,80 % avec un total de 10 admis sur les 17 candidats présentés.

Pour le directeur provincial des enseignements post-primaire et secondaire du Bazèga, Batidiani Dembélé, ce résultat est dû en partie à la situation de la COVID-19 de l’année dernière où les élèves ont été admis en classe supérieure sur la base de la meilleure moyenne de l’élève sur les deux trimestres.

Aussi, les troubles dans les établissements au cours du 3è trimestre de cette année scolaire n’ont pas permis de bien préparer les élèves. Il espère, dit-il, que les élèves tireront leçon de ces échecs dont ils sont en partie responsables pour prendre conscience et mieux se concentrer sur leurs études les années à venir.

Agence d’information du Burkina

Pascal TIENDREBEOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here