Marche contre l’insécurité dans le Yagha

 

Près d’un millier de personnes ont marché à Sebba 

 

La Coalition des Organisations de la société civile (OSC) du Yagha dénommée ¨Yagha umma¨ a organisé une marche pacifique pour dire non au terrorisme le dimanche 4 juillet 2021 a Sebba chef-lieu de la province.

 

Dès 8 heures, les responsables de la coalition des Organisations de la société civile (OSC) du Yagha dirigée par Amadou Djibo par ailleurs président de la section provinciale du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) du Yagha ont pris d’assaut au rond-point des pneus, lieu habituel de rencontre. Avant de battre le pavé, les organisateurs ont rappelé les consignes qui ont consisté à éviter tout désordre ou dérapage lors de la marche. Prévu pour 9 heures, c’est finalement à 9 heures 30 minutes que le top de départ a été donné. La population est sortie nombreuse. Selon les organisateurs, près de mille personnes ont répondu présent à l’appel.

Arrivé au haut-commissariat, les marcheurs ont été accueillis par le premier responsable des lieux Adama Conseiga accompagné des responsables des services provinciaux et du maire de la ville de Sebba Hamadi Boubacar. Amadou Djibo a salué et félicité les autorités de leur disponibilité à recevoir les marcheurs de Sebba malgré un dimanche. Après avoir lu le contenu du message, il l’a remis à monsieur le haut-commissaire.

A en croire Amadou Djibo les doléances se résument en 7 points à savoir, doter les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) de moyens conséquents, bitumer la route nationale 24 (RN24) Dori-Sebba, procéder à la réouverture des sites d’orpaillage sans délais à savoir Solhan et Tambiri. « En plus, il faut accompagner d’avantage les PDI en vivre mais aussi les autres populations, faire parvenir des vivres en quantité et en qualité aux populations de Mansila en cette saison hivernale, prendre des mesures nécessaires pour le retour de tous les services de l’Etat dans les différentes communes du Yagha en y installant des FDS à Titabé, Tankougounadié et à Solhan et enfin s’organiser pour le retour des déplacés, internes dans leur village d’origine », a-t-il expliqué.

Le haut-commissaire du Yagha Adama Conseiga a reçu le message et il a promis de le remettre à qui de droit. A l’issue de la remise de la plateforme, les marcheurs sont revenus au point de départ. Amadou Djibo a salué les marcheurs pour la forte mobilisation. « Notre province est actuellement la plus touchée par l’insécurité dans la région du Sahel. C’est en se mobilisant que nous pouvons nous faire entendre. Il se dit également satisfait parce que près de mille personnes ont répondu présent à l’appel » a-t-il conclu.

                                                                         Mamoudou Ali MOGOBIRI                                                                                       

                                                                                  AIB/YAGHA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here