Transmission du VIH Sida de la mère à l’enfant

Les acteurs du projet eTME en réflexion à Kongoussi

Kongoussi, 29 Juin 2021 (AIB)-L’ONG Plan International Burkina Faso a organisé ce 29 juin 2021 à Kongoussi, une rencontre bilan mensuelle sur l’élimination de la transmission mère enfant ( eTME) du mois de juin 2021.

L’ouverture de l’atelier a été présidée par le Dr Simon Zongo, représentant le médecin chef du district sanitaire de Kongoussi et en présence du coordonnateur santé à l’ONG Plan International Burkina Faso, Théodore Kaba Bakanho.

La rencontre de Kongoussi a regroupé une trentaine de participants composés de responsables de maternités, des membres de l’équipe cadre du district sanitaire de Kongoussi, des membres de l’Association des jeunes pour la protection de l’environnement et l’élevage ( AJPEE ) et du Staff de Plan International Burkina Faso.

L’objectif de l’atelier selon le coordonnateur santé à Plan International Burkina Faso Théodore Kaba Bakanho, est d’échanger avec les acteurs terrain sur l’état de mise en œuvre des activités de janvier à juin 2021 de sorte à améliorer les indicateurs pour  l’élimination de la transmission mère enfant au VIH Sida. « Au sortir de cette rencontre, nous attendons de voir améliorer la gestion des intrants eTME que nous dotons aux différents CSPS. Aussi, attendons-nous à ce que les responsables maternité puissent bien planifier la gestion  pour éviter les tensions de stocks. Et enfin, nous souhaitons améliorer la qualité des données que nous recueillons chaque mois» a-t-il expliqué. Le coordonnateur a également indiqué que le volet mobilisation sociale exécutée par l’AJPEE sera passé au peigne fin afin de lever les obstacles qui pourront empêcher l’adhésion des populations au projet.

Pour le représentant du médecin chef du district sanitaire de Kongoussi Dr Simon Zongo, le projet eTME est à sa troisième phase et  a permis de réduire considérablement la transmission mère-enfant dans le district sanitaire de Kongoussi. Il a invité l’ensemble des participants à faire un  diagnostic sans complaisance de toutes les insuffisances qui pourraient entraver la bonne marché du projet, et de capitaliser les acquis pour qu’à terme, aucun enfant du ressort du district sanitaire de Kongoussi ne soit contaminé au VIH Sida à la naissance.

En rappel, le projet eTME touche tous les CSPS du district sanitaire de Kongoussi. La première phase  a débuté en 2010 jusqu’en 2013 et la troisième phase qui est en cours d’exécution couvre la période 2019-2021.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here