REGION EST

GNAGNA

 

Campagne agricole 2021-2022 définitivement installée dans la Gnagna.

 

Bogandé, 30 juin 2021 (AIB)- La campagne agricole 2021-2022 s’est définitivement installée dans la province de la Gnagna. Les pluies ont précocement démarré et les quatre postes pluviométriques officiels sont excédentaires. Les producteurs sont au stade de l’épandage de la fumure organique, les labours et les semis.

 

Les premières pluies ont été enregistrées en fin mai 2021 dans presque toute l’étendue du territoire provincial de la Gnagna. Au cours du mois de juin, les pluies se sont de plus en plus  intensifiées. Comparativement à la saison précédente, la campagne agricole 2021-2022 s’est précocement installée dans la province de la Gnagna selon Sidiki Ouedraogo, Directeur Provincial de l’Agriculture, des Aménagements  Hydro-agricoles et de la Mécanisation de la Gnagna. A l’entendre, Les quatre postes pluviométriques officiels de la Gnagna, que sont Liptougou , Bilanga, Manni et Bogandé sont excédentaires aussi bien en nombre de pluies qu’en hauteur d’eau enregistrée à l’exception de Liptougou.

Dans les champs, les principales opérations culturales du moment sont l’épandage de la fumure organique, les labours et les semis. Au niveau des bas-fonds qui ont enregistré des pluies utiles dans la première décade du mois de juin, ont procédé les semis et ont déjà entamé le sarclage. C’est le cas du producteur agricole Koka Komondi, qui exploite un bas-fond à quelques encablures de Bogandé.   » Comparativement à la saison dernière, nous sommes en avance. Aussitôt j’ai semé, les semis ont poussé et nous sommes en train de sarcler » lance-t-il. Il est optimiste que la présente saison soit meilleure à la précédente ». La divagation des animaux est la principale difficulté pour la plupart des producteurs malgré la diffusion d’un communiqué administratif l’interdisant. Le fils du producteur Koka Komondi, est obligé de passer la nuit dans le champs du père pour chasser chèvres, moutons et bœufs.

 

Pour une bonne campagne agricole, le Directeur provincial de l’agriculture, Siriki Ouédraogo, conseille aux  producteurs agricoles,  l’utilisation des semences améliorées, à faire l’entretien courant des cultures qui sont déjà sur place, à travers les sarclages pour lutter contre les adventices et permettre  un bon  développement des plants.  Aussi il recommande un suivi régulier des informations Agro-météorologiques diffusées par l’Agence Nationale de la Météorologie ( ANAM) à travers les radios locales.  » Le personnel terrain de la direction provinciale de l’agriculture est entièrement à la disposition de tous les producteurs pour mieux les accompagner pour une campagne agricole réussie » rassure Siriki Ouédraogo.

 

Les producteurs adhèrent aux initiatives présidentielles dans la Gnagna.

 

Il s’agit principalement de deux initiatives présidentielles. L’une est  » Produire un million de  tonnes de riz » et l’autre   » Assurer à chaque enfant en âge scolaire au moins  un repas équilibré par jour « . Ces initiatives présidentielles connaissent une adhésion massive de la part des producteurs de la Gnagna. Selon le Directeur provincial Siriki Ouédraogo, en plus des producteurs des bas-fonds et des périmètres irrigués couramment exploités, des producteurs individuels se sont engagés à emblaver plus de 150 ha de riz en soutien à l’initiative présidentielle.

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative  » Assurer  à chaque enfant en âge scolaire au moins  un repas équilibré par jour « , on note  également l’engouement des acteurs de l’éducation. Dans chaque école partenaire, il est produit sur une superficie d’un  hectare du niébé et du mung bean. La récolte est destinée à l’amélioration des repas  des écoliers pendant l’année scolaire. Avec 5 écoles la campagne dernière, au cours de cette saison, 15 écoles ont été engagées avec l’appui du Programme Mondial Alimentaire.

 

A l’instar des autres provinces du pays, celle de la Gnagna a pu bénéficier de la part de l’État burkinabè, 141 tonnes de semences améliorées, toutes les spéculations confondues pour cette campagne agricole 2021-2022. En plus, 1854 Charrues, 90 charrettes, 17 tracteurs,  2 égreneuses et 2 motoculteurs ont été distribués à prix subventionnés.

 

Oyé Ardjima Yempabou TINDANO (AIB-BONGANDE)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here