Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Concours de récitation du Coran : Le Sénégal remporte un tiers des prix en jeu

Concours de récitation du Coran : Le Sénégal remporte un tiers des prix en jeu

Dakar, 28 juin 2021(AIB)-Trois des candidats sénégalais ayant pris part à la 2e édition du concours international de récitation, de mémorisation et de psalmodie du Saint Coran, organisée par la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains (FM6OA), ont remporté chacun, hier dimanche, à Dakar au Sénégal, un prix sur les neufs au total mis en compétition.

Mahi Mouhamadou, Cheickh Diop et Mame Adbou Aziz Sy Touré sont les trois lauréats sénégalais de la deuxième édition du concours de récitation, de mémorisation et de psalmodie du Saint Coran de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains (FM6OA), dont l’apothéose consacrée à la remise des prix, a eu lieu, dimanche 27 juin 2021, à Dakar au Sénégal. Ils ont été respectivement 1er, 2e et 3e de leur catégorie, lors de la compétition qui s’est déroulée en mai 2021, en période de ramadan, par visioconférence en raison des impératifs de la pandémie de la Covid 19. Mahi Mouhamadou a été en lice dans la catégorie mémorisation de l’intégralité du Saint Coran avec la récitation selon la lecture choisie par le candidat.  Cheick Diop a été dans la catégorie mémorisation de l’intégralités du Saint Coran avec la récitation selon la lecture Warch an Nafia. Mame Adbou Aziz Sy Touré a, quant à lui, compéti dans la catégorie psalmodie avec mémorisation d’au moins 5 chapitres du Saint Coran.

Outre les trophées, les lauréats sénégalais ont reçu du numéraire allant de 5000 dollars soit environ 2 750 000 francs CFA à 4000 dollars (environ 2 200 000 FCFA), à titre de récompense.

Le Nigéria, le Cameroun, la Gambie, le Tchad, la Tanzanie et le Mali ont vu également le sacre d’un de leurs représentants au concours dont les critères de choix des vainqueurs ont été essentiellement basés, selon les organisateurs, sur le degré de maitrise et l’aptitude de respecter les règles de la lecture et de la psalmodie.

L’intervention par visioconférence du roi Mohammed VI à la cérémonie de cloture du concours.

Pour les neufs lauréats de la 2e édition, les récompenses en numéraire, en plus du trophée, ont oscillé entre 7000 dollars (environ 3 850 000 FCFA) pour le premier à 4000 dollars (environ 2 200 000 FCFA) pour le troisième.

Les candidats du Burkina Faso qui ont participé à la compétition dans les différentes catégories proposées ont été éliminés en cours de compétition. L’équipe burkinabè était forte de trois personnes dont une fille, Aminatou Savadogo, qui a compéti en catégorie psalmodie avec mémorisation d’au moins 5 chapitres du Saint Corn. Elle a occupé, dans le classement, le rang 7e ex aequo, avec une moyenne de 16,50.

Ses deux compatriotes ont, eux, terminé respectivement 16e et 20e dans leur catégorie. Comme tous les autres candidats n’ayant pas été sacrés, les candidats du Burkina Faso ont reçu chacun la somme de 2000 dollars soit environ 1 100 000 FCFA à titre d’encouragement pour leur participation.

84 candidats au total, issues des 34 sections qui constituent la FM6OA étaient en lice au début de la 2e édition du concours de la FM6OA pour la récitation, la mémorisation et la psalmodie du Saint Coran.

Le Sg de la FM60A, Sidi Mohamed Rifki.

La FM6OA est une initiative du roi Mohammed VI du Maroc, Amir Al Mouminine. L’institution qui a son siège social à Fès et des sections dans une trentaine de pays d’Afrique dont le Burkina Faso a été mise sur les fonts baptismaux le 25 juin 2015. Son principal centre d’intérêt est la promotion d’un Islam tolérant et le renforcement de la coopération entre oulémas du Maroc et des autres pays d’Afrique.

Agence d’information du Burkina

MZ/ata

 

 

Quitter la version mobile