BURKINA-CCEB-SOCIETE-EDUCATION-FORUM-INSERTION-TALIBE

Le CCEB-BF plaide pour une éducation inclusive des enfants talibés

Ouagadougou, 17 juin 2021 (AIB) – Le Cadre de concertation des ONG et associations actives en éducation de base du Burkina Faso (CCEB-BF) a organisé jeudi à Ouagadougou, un forum national de dialogue inclusif sur l’importance de l’insertion des enfants talibés dans le système scolaire et les dangers du radicalisme religieux, a constaté un journaliste de l’AIB.

Les organisateurs de ce forum ont fait le constat que la prise en compte des enfants talibés dans le processus de formation constitue une grande préoccupation pour le Burkina Faso et ses partenaires au développement.

Ce qui justifie la mise en place d’un projet d’amélioration de l’inclusion sociale des apprenants des foyers coraniques par l’éducation et le dialogue. Ce projet vise également à sensibiliser les acteurs locaux (parents, maîtres coraniques, religieux, autorités administratives) sur l’insertion des enfants talibés dans le système scolaire et le radicalisme religieux.

Pour le Secrétaire exécutif du CCEB-BF Assane Dramane Sankara « la vraie problématique c’est la situation confuse de ces foyers coraniques. Il y a 4 systèmes qui ne sont pas dans le formel, dans le non formel, dans l’éducation informelle et dans l’éducation spécialisée. Pourtant ce sont des enfants burkinabè. Ils sont ignorés (ils sont près de 100 000 enfants dans cette situation ».

Il se plaint que « c’est un pan de l’éducation qui est totalement oublié. Nous ne pouvons donc pas parler de l’éducation pour tous, d’ici 2030 ».

Plusieurs communications ont été données pour faire l’état des lieux afin de mettre en place une stratégie de plaidoyers auprès des autorités du système éducatif burkinabè. « Nous allons sensibiliser les communautés au niveau des leaders communautaires et porter le message au niveau national », a laissé entendre M. Sankara.

Selon l’Imam Nouhoun Bakayoko, chargé de projets, dialogue et changement social au niveau du Cercle d’étude, de recherche et de formation islamique (CERFI), un des communicateurs du jour, « on les (talibés : ndlr) a oubliés dans les réflexions depuis l’indépendance. Ils évoluent en parallèle avec le système d’éducation formelle. Pour l’atteinte de l’éducation pour tous, il est bon qu’on les prenne en compte dans notre système éducatif national. Si on ne les prend pas en compte on ne sera pas au rendez-vous des objectifs pour le développement durable ».

Ce forum est assorti de plusieurs recommandations dont la principale est la mise en place d’un comité de réflexion qui sera présidé par le CCEB. Il s’occupera d’organiser et d’identifier tous ceux qui peuvent contribuer à la reflexe sur la situation des talibés.

Le projet a été mis en œuvre par le CCEB avec l’appui de Diakonia et le financement de l’Union européenne.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here