De gauche vers la droite : Le représentant des bénéficiaires, le haut commissaire de la Gnagna, le représentant du directeur provincial de la femme et le maire de la commune de Bogandé.

Gnagna/JEA : Les Eglises évangéliques offrent des vivres aux déplacés

 Bogandé, 16 juin 2021 (AIB)- Les Eglises et missions évangéliques ont offert mercredi, 50 sacs de riz, de l’huile végétale et du savon aux personnes et élèves déplacés internes de la Gnagna, en marge de  la journée de l’Enfant Africain.

Les Eglises et missions évangéliques en collaboration avec  la Direction provinciale en  charge de la Femme de la Gnagna ont organisé au profit des enfants de la dite province, la journée de l’Enfant Africain le mercredi 16 juin 2021, dans la cour de la mairie de Bogandé. Cette célébration a mobilisé les enfants des communes de Manni, de Piéla , de Bilanga  et Bogandé.

C’est la ville de Bogandé qui a abrité la cérémonie commémorative de la 30e  Journée de l’Enfant Africain dans la province de la Gnagna.

Au cours de la rencontre, les Eglises et missions évangéliques avec l’appui de ses partenaires ont offert 50 sacs de riz, de l’huile végétale et du savon aux personnes et aux élèves déplacés internes de la Gnagna.

Les enfants de la Gnagna étaient aux anges lors de la cérémonie commémorative de la JEA.

«30 ans après l’adoption de la charte: accélérons la mise en oeuvre de l’agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants», c’est le thème choisi par le Comité Africain d’Experts sur les droits et le bien-être de l’enfant (CAEDBE) pour cette édition.

Pour le Haut-commissaire de la Gnagna Laurent Bado, le thème interpelle tous les acteurs sur la nécessité d’assurer une protection spéciale et d’accorder  des soins spéciaux aux enfants.

« Elle permet aussi de marquer une pause pour faire le point sur la mise en œuvre des droits de l’enfant au niveau africain et d’envisager des mesures appropriées en faveur de leur mieux-être » a-t-il indiqué.

L’autorité a par conséquent félicité les dirigeants des Eglises et missions évangéliques ainsi que leurs partenaires pour leurs multiples actions en faveur des enfants de la province de la Gnagna.

La promotion des droits des enfants, la santé, l’éducation, la protection de l’enfant, l’enregistrement des naissances  et la prise en compte de l’opinion de l’enfant… ce sont entre autres les aspirations profondes de l’agenda 2040.

Yehambri Mardochée Lankoandé, secrétaire général du Parlement des enfants de la Gnagna.

« Faites en sorte qu’aucun enfant ne souffre d’un mal manifestement causé  » lance le secrétaire général du Parlement des enfants. Yehambri Mardochée Lankoandé.

Face à la dégradation de la situation sécuritaire dans certaines localités de la Gnagna,  il a plaidé pour une meilleure protection des enfants et un accompagnement au profit des élèves déplacés internes.

Un cri de cœur entendu par le maire de la commune de Bogandé, Max Adolphe Lankoandé, par ailleurs parrain de l’édition qui s’est engagé à mobiliser l’ensemble des filles et fils de la commune autour des questions liées à l’enfance.

Agence d’information du Burkina

Oyé Ardjima Yempabou TINDANO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here