Le Burkina Faso dénonce le manque de courtoisie d’un journaliste français à l’égard du président Kaboré

Ouagadougou, 9 juin 2021(AIB) – Le Burkina Faso a dénoncé mardi,  les « propos mensongers et irrespectueux » du journaliste français Vincent Hervouet et son « manque de courtoisie » à l’égard du président Roch Kaboré, dans une chronique sur la pire attaque terroriste commise vendredi dans le Nord du pays.

L’ambassadeur du Burkina Faso à Paris Alain Francis Gustave Ilboudo a adressé mardi, une lettre à la radio française Europe 1 pour se plaindre de la chronique «Regard international», du lundi animée par le journaliste Vincent Hervouet, à propos de l’attaque de Solhan (Nord) qui a enregistré plus de 130 victimes dans la nuit de vendredi à samedi.

«Vincent Hervouet a manqué de courtoisie à l’égard du chef de l’Etat du Burkina Faso et a fait preuve de légèreté dans le traitement de l’information en donnant à entendre, un commentaire sensationnel, alarmiste et tendancieux qui ignore les efforts des autorités burkinabè et des Forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme», a-t-il estimé.

Pour le diplomate, M. Hervouet a produit «une analyse caricaturale avec pour seul but de distordre volontairement l’information, sans tenir compte du nécessaire équilibre dans le traitement de l’information».

Alain Francis Gustave Ilboudo a démenti les propos du journaliste qui affirme que près de 200 terroristes sont revenus samedi soir sur les lieux du crime pour encore piller et incendier.

L’ambassadeur a aussi rejeté les opinions de Vincent Hervouet qui affirme que le Burkina Faso est au bord de l’effondrement et que son armée est une armée de papier.

A propos de la couverture médiatique de l’attaque de Solhan, le Conseil supérieur de la communication (CSC) a annoncé mercredi, avoir épinglé dix-huit médias burkinabé.

Agence d’information du Burkina

ATA/ak

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here