Burkina-Ghana-CEDEAO-Terrorisme-Solidarité

CEDEAO : Le Ghana et le Burkina Faso appellent à l’unité pour contrer le terrorisme

Ouagadougou, 9 juin 2021 (AIB) – Les présidents ghanéen Nana Akufo-Addo et burkinabè Roch Marc Christian Kaboré ont appelé mercredi, à Ouagadougou, à l’union des pays de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour «lutter contre le terrorisme».

 

«Il est évident que si nous ne nous mettons pas ensembles, nous ne pouvons pas lutter contre le terrorisme. Nous ne devons pas nous permettre de laisser cela se passer», a déclaré le président ghanéen Nana Akufo-Addo.

«Personne en dehors de nous-mêmes les Africains ensemble unis, ne viendra nous sauver dans la lutte contre le terrorisme», a affirmé le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, à la suite de son homologue ghanéen.

Selon le président Kaboré, les pays de la sous-région doivent se «ressaisir, travailler ensemble à faire en sorte que les victoires» qu’ils remportent «sur le terrorisme soient des victoires collectives».

Les deux chefs d’Etats se sont entretenus ce mercredi à Ouagadougou dans le cadre d’une visite de quelques heures effectuée dans la capitale burkinabè par le dirigeant ghanéen.

«Je suis là en ma qualité de voisin mais également de président en exercice de la CEDEAO pour témoigner notre solidarité, notre soutien au Burkina Faso dans cette situation difficile» a soutenu le président Nana Akufo-Addo.

Le Burkina Faso a subi une attaque terroriste dans la nuit du vendredi à samedi dernier dans le village de Solhan, situé dans la région du Sahel qui a fait plus de 130 morts.

Le président Kaboré a remercié son hôte pour sa «visite de compassion (et) de solidarité (…) au peuple burkinabè suite à la folie meurtrière des terroristes à Solhan (qui) a durement affecté le peuple burkinabè dans sa chair».

Agence d’information du Burkina

WIS/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here