Burkina-presse- Revue

Terrorisme et Mali  en couverture des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 8 juin 2021 (AIB) – Les journaux burkinabè  de  ce mardi, commentent toujours  l’attaque terroriste survenue le 5 juin à Solhan, dans la région du Sahel  qui a  causé la mort  de plusieurs personnes,  sans oublier  l’investiture du colonel, Assimi Goïta comme président  de la Transition au Mali.

«Drame de Solhan : Christophe sur les lieux du crime », arbore  à sa Une, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Selon le journal, deux jours après le massacre de Solhan dans la région du Sahel qui a fait au moins 100 morts, le  Premier ministre Christophe Dabiré a été hier lundi  7 juin dans la localité pour  témoigner le soutien de son gouvernement aux populations.

A lire le journal, le chef du gouvernement a promis de ramener la quiétude dans la  localité et de punir les auteurs de  ce crime de masse.

Dans  la même veine,  le confrère  s’exclame  à sa manchette : Après le massacre de Solhan : «Monsieur le président, AGISSEZ !».

Le quotidien privé  soutient qu’un Burkinabè, à travers sa lettre interpelle le président du Faso, Roch Marc Christian Kabore,  à agir face au massacre de la centaine de personnes dans la nuit vendredi 4 au samedi 5 juin  2021 dans la région du Sahel par les  «forces du mal ».

«Massacre de solhan : JBO et Michel Kafando consternés », titre le journal privé Le Pays.

De son avis,  les anciens chefs d’Etat du Burkina Faso, Jean  Baptiste Ouédraogo et  Michel Kafando s’indignent dans un communiqué,   à la suite de la forfaiture des assaillants  de Solhan dans la  commune de Sebba  tout en souhaitant un prompt rétablissement aux malades.

Quant  à l’Express du Faso, il note à  sa Une : « Attaque de Solhan : Le gouvernement sur le terrain pour compatir à la douleur des victimes ».

Le quotidien privé édité à Bobo Dioulasso signale  qu’une délégation gouvernementale conduite par  le Premier ministre Christophe Dabiré s’est rendue sur les lieux du  drame  pour manifester la solidarité du chef de l’Etat et du peuple burkinabè aux  familles endeuillées et aux blessés.

Les journaux burkinabè  ont fait cas  de  l’investiture  du colonel Assimi Goïta comme président  de la transition malienne.

Sur le sujet, l’Observateur Paalga,  à travers sa rubrique «Regard sur l’actualité »  laisse lire : «Investiture Assimi Goïta : Programme quinquennal pour une transition de 8 mois ».

Selon  le quotidien privé, l’acte II de  la transition malienne est en train de se jouer depuis hier lundi 7 juin 2021 sur les bords du Djoliba avec l’investiture du colonel  Assimi Goïta.

Le journal précise que  M. Goïta a nommé  hier  dans la foulée lors, de sa prestation de serment, Choquel Maïga,  du Mouvement  du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) comme Premier ministre de la Transition au Mali.

Pour sa part, l’Express du Faso relève que le nouveau président de la Transition au Mali est bien  l’homme fort, Assimi Goïta  tout en  soulignant que c’est une nouvelle  dynamique qui s’ouvre pour le pays de Soundjata Keïta.

Le quotidien d’Etat Sidwaya de  son côté, affiche à sa Une : «Transition au Mali : Le colonel Assimi Goïta investi président».

Le journal public rappelle que le chef des militaires ayant déposé Ibrahim Keita en août 2020, prend les rênes du pays, après avoir écarté le président Bah N’ Daw et le Premier ministre Ouane le 24 mai dernier.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/tak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here