Burkina-Presse-Revue

Grève des scolaires,  élus locaux et ONEA  à la Une des  journaux  burkinabè

Ouagadougou  30 avril 2021 (AIB) –  Les quotidiens burkinabè de ce vendredi, commentent  largement la grève des  élèves contre les reformes des examens scolaires, la prorogation des mandants des élus locaux, ainsi que la  nouvelle facturation de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA).

«Nouvelle facturation ONEA : La consommation des deux mois sera divisée en deux mois » (Alassoum Sori, PCA), affiche à sa Une, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Le journal rapporte que le ministère de l’Eau et de l’Assainissement, à travers l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a initié hier jeudi 29 avril 2021 à Ouagadougou, un point de  presse sur la nouvelle facturation et la continuité de la fourniture en  eau.

Selon le quotidien privé, le Président du conseil d’administration (PCA) de la nationale  de l’Eau, Alassoum Sori  soutient  que les relevés se feront une fois  tous les deux mois.

A l’en croire,  M. Sori  a  également rappelé   que la consommation réelle des deux mois sera «simplement» divisée en deux pour être facturée chaque mois.

Le journal relève  que les deux factures auront des dates limites  de paiement différentes dans un souci de tenir compte du pouvoir d’achat des consommateurs.

«Erreurs constatées sur les factures d’eau : L’ONEA annonce la fin des désagréments dans deux mois» note le journal privé Le Pays à sa manchette.

A le ( journal) lire, à l’issue du Conseil des ministres du mercredi 28 avril 2021,  le premier responsable du département  en charge de l’Eau, Ousmane Nacro a donné «deux mois pour changer de formule » afin de régler le problème du passif.

Sous un autre registre, le  quotidien d’Etat Sidwaya écrit dans ses colonnes : «Prorogation des mandats des élus locaux : L’Assemblée nationale donne quitus ».

Le journal public  indique que la représentation nationale a adopté hier jeudi à Ouagadougou, un projet de loi portant Prorogation des mandats  des conseils municipaux et régionaux du Burkina Faso.

Le journal renchérit que ce texte de loi  accorde un an supplémentaire aux  élus locaux dont le mandat arrive à  terme en mai 2021.

Dans la même veine, L’Observateur Paalga  arbore à sa Une : «Mandat des élus locaux : Prorogé  d’un an pour des reformes».

D’après le quotidien privé, le gouvernement  prévoit des réformes  «majeures» au niveau du Code général des collectivités  territoriales et du Code  électoral, avant la tenue du scrutin  en 2022.

«Manifs contre les reformes des  examens scolaires : Des élèves dispersés à coup de gaz lacrymogènes à Ouagadougou», affiche à sa Une, le journal privé Le Pays.

Selon le journal, les établissements scolaires répondent « favorablement» à un mot d’ordre de 72 heures, lancé par dix-huit associations scolaires du Burkina depuis le  jeudi 29 avril 2021.

Le  confrère relate  que ces associations exigent du gouvernement, la suppression pure et simple des nouvelles réformes engagées dans le secteur de l’éducation notamment celles du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) et du baccalauréat.

Le journal privé L’Express du Faso, pour sa part, note à sa manchette : «Grève des scolaires : Peu suivie à Bobo et Banfora, élèves  gazés à Ouagadougou ».

A en croire le quotidien «bobolais»,  les scolaires n’ont pas «totalement» suivi le mouvement dans les villes de Bobo Dioulasso et de Banfora en signalant que par contre  la police les a dispersés  à Ouagadougou.

Agence  d’information du Burkina

NO/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here