Burkina-Santé-Paludisme-Lutte

Burkina/Lutte contre le paludisme : Les USA offrent des capteurs de température à la CAMEG

Ouagadougou, 23 avril 2021 (AIB)-L’ambassadrice des Etats Unis au Burkina Faso Sandra Clark a visité ce vendredi les capteurs de températures que son pays a offert à la CAMEG pour la conservation des médicaments utilisés dans la lutte contre le paludisme.

«Nous avons coopérer avec la CAMEG et c’était pour moi un grand plaisir de voir le travail que nous faisons ensemble», a déclaré vendredi l’ambassadrice des Etats Unis au Burkina Faso Sandra Clark.

Sandra Clark s’exprimait après avoir visité les capteurs de températures que son pays a offertes à la Centrale d’Achat des Médicaments Essentiels Génériques et des Consommables Médicaux (CAMEG) pour la conservation des médicaments utilisés dans la lutte contre le paludisme.

«Nous sommes dans la semaine de la journée du paludisme et je sais que c’est une maladie qui est très sévère au Burkina Faso. C’est pourquoi, le gouvernement américain apporte son soutien pour la prévention et le traitement de cette maladie», a-t-elle poursuivie.

Selon la directrice générale de la CAMEG, Dr Anne Marie K’haboré, ce don honore et encourage sa structure à «faire encore mieux pour persévérer  et  améliorer» son «dispositif pour que l’ensemble des Burkinabè bénéficient de médicaments de qualités, à moindre coup sur toute l’étendue du territoire».

Mme K’haboré a indiqué que les capteurs de température vont permettre à la CAMEG de «monitorer les variations d’humidité de température sur toute la chaine d’approvisionnement des entrepôts à Ouagadougou et dans les régions».

«En cas de hausse de température, on a des alertes qui arrivent directement sur un système et les responsables de la qualité peuvent tout de suite mettre un plan d’action pour pouvoir avoir une température idoine», a-t-elle ajouté.

Pour Anne Marie K’haboré, la CAMEG ambitionne «de travailler de sorte à avoir une bio climatisation» de ses entrepôts pour pouvoir être sûr que malgré les piques du mois d’avril, ces derniers «puissent toujours conserver des températures idoines».
Agence d’information du Burkina
MSS/wis

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here