Burkina-Administration-Santé-Réforme-Projet

Burkina : «Je ferai tout pour changer le visage des hôpitaux» (ministre)

Ouagadougou, 18 avril 2021(AIB)-Le plan d’urgence sanitaire en cours d’élaboration, se veut un engagement pris par le ministre de la Santé  Pr Charlemagne Ouédraogo, auprès du président Roch Kaboré qui lui a dit, «de tout faire pour changer le visage des hôpitaux car les populations ne sont pas contentes».

«Lorsque que j’ai été désigné (en janvier 2021, ndlr) pour diriger le ministère de la Santé, Son Excellence Monsieur le président du Faso (Roch Kaboré) lorsqu’il m’a reçu, a dit quelque chose qui a résumé l’essentiel de notre entretien.

Il m’a dit de tout faire pour changer le visage des hôpitaux car les populations ne sont pas contentes. J’ai pris l’engagement de mener ce combat avec toute l’équipe du ministère de la Santé» et des autres partenaires, a indiqué le ministre de la Santé Pr Charlemagne Ouédraogo.

Pr Ouédraogo s’exprimait samedi  à Ouagadougou, lors d’un déjeuner de presse.

Ces derniers temps, la presse et les réseaux sociaux ont montré ‘’le visage hideux’’ des deux principaux hôpitaux publiques du Burkina Faso, à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso, rappelle-t-on.

Pour honorer sa promesse, le ministre de la Santé compte sur l’élaboration et l’adoption dans les prochains jours, d’un plan d’urgence sanitaire.

«Ce plan d’urgence vise à rendre plus accessibles, les soins de qualité aux populations. (…) L’objectif général est de rehausser les plateaux techniques des hôpitaux de référence à même de restaurer la confiance qu’il y a avec la population», a expliqué le Directeur général des Offres de soins Dr Salif Sankara.

Selon Dr Sankara, ce plan est une nécessité pour le Burkina Faso qui est confronté à une insuffisance de plateaux techniques, au manque de ressources humaines, sans oublier la crise sécuritaire et sanitaire (Covid).

D’après lui, le plan d’urgence sanitaire va concerner l’ensemble des hôpitaux du Burkina, avec un accent particulier pour les  CHU (trois à Ouagadougou et un à Bobo-Dioulasso) et les CHR de Koudougou (Centre-ouest), de Ouahigouya (Nord), de Tenkodogo(Centre-est), de Gaoua (Sud-ouest) et de Kaya (Centre-nord).

Dr Sankara a aussi cité les hôpitaux de districts  et  des CMA à Ouagadougou (Pissy, Kossodo) et à Bobo-Dioulasso (Do, Daffra).

Le médecin a également fait cas de la mise à disposition de deux centres de diagnostics «de hauts niveaux» en imagerie médicale et en laboratoire, à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

Durant la rencontre, le Directeur général de la Santé publique Dr Emmanuel Seini est revenu sur le plan de déploiement de la vaccination contre la Covid-19.

Dr Seini a soutenu que 9 millions 800 personnes seront vaccinées prioritairement dont 95 mille personnes très exposées, 498 mille malades chroniques et 3,6 millions de personnes âgées.

Agence d’information du Burkina

ATA/wis/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here