Le secrétaire de la province du Bam Tegwendé Armand Dambré remettant les animaux aux femmes bénéficiaires sous le regard de Mme Korotoumou Gariko.

Bam/Lutte contre la pauvreté : 135 femmes reçoivent des animaux, des semences et des vivres

Kongoussi, (AIB)-La Confédération paysanne du Faso (CPF) a remis le 12 avril 2021, des kits d’animaux, des semences et des vivres à 135 femmes issues de cinq communes du Bam, afin de les aider à se passer de l’aide.

 La Confédération paysanne du Faso avec le soutien du Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) a volé au secours des femmes vulnérables du Bam, plus particulièrement des communes de Bourzanga, Rollo, Zimtanga, Nasseré et de Kongoussi.

Dans chaque commune, 27 femmes ont été retenues. Dix femmes recevront chacune 2 chèvres et un bouc, dix autres auront chacune 5 poules et un coq en plus des semences améliorées, six recevront chacune 5kg de maïs, un coq et 5 poules et enfin une femme recevra 1 coq et 5 poules.

La cérémonie a connu la présence des autorités des départements concernés.

Mme Korotoumou Gariko, membre de la Confédération paysanne du Faso, chargée de la promotion féminine du collège des femmes, a invité les femmes bénéficiaires du projet à tout mettre en œuvre pour que cette assistance leur permette de sortir de la pauvreté et de pouvoir se prendre en charge économiquement.

«Nous savons qu’au Burkina Faso, toutes les femmes qui pratiquent l’agriculture font aussi l’élevage du petit ruminant. Aujourd’hui chacune a reçu un certain nombre d’animaux. S’ils sont bien entretenus, d’ici l’année prochaine, chaque femme pourra se retrouver avec une dizaine de tête et cela contribuera à lutter contre la pauvreté» a-t-elle justifiée.

Elle a remercié le ROPPA et ses partenaires qui ont financé ce projet de la confédération paysanne du Faso.

La représentante des femmes bénéficiaires Aguirata Konseimbo a traduit la joie de ses pairs à la Confédération paysanne du Faso et au ROPPA.

La cérémonie a connu la présence des autorités des départements concernés.

Pour elle, les différents dons permettront aux femmes de sortir de la pauvreté et de pouvoir s’auto épanouir.

«Avec les chèvres et les poules que nous avons reçues, nous allons nous concentrer à les élever dans les règles de l’art afin qu’ils se reproduisent rapidement. Cela nous aidera à être économiquement autonome» a-t-elle laissée entendre aux donateurs.

Le représentant du Haut- commissaire Tegwendé Armand Dambré a remercié la CPF pour «cette aide qui vient à point nommé», avant d’exhorter les bénéficiaires à bien entretenir les animaux pour qu’à terme, elles puissent se passer des aides.

Avant de procéder à la remise symbolique des animaux aux femmes, ils ont tous été vaccinés sur place pour prévenir d’éventuelles maladies.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here