Les troupes artistiques ont émerveillé le public.

« Les Fango de Bascorma » magnifient les valeurs culturelles du Zondoma

Gourcy,(AIB)- Le Fango de Irim, les Bougba de Kelguem, le Wambenda de Bascorma, Azèta Ouédraogo de Gourcy , Kancargougri et ses danseuses  ont rivalisé d’ardeur les 9 et 10 avril 2021, lors de la première édition des « Fango de Bascorma », placée sous le thème  «Jeunesse et promotion des valeurs culturelles».

Bascorma, village situé dans la commune rurale de Tougo, à environ 30 kilomètres de Gourcy, chef-lieu de la province du Zondoma, a vibré au rythme des sonorités et danses traditionnelles assurées par des troupes artistiques venues des villages de la Région du Nord. C’étaient les 9 et 10 avril 2021.

Le Fango de Irim, les bougba de Kelguem, le Wambenda de Bascorma, Azèta Ouédraogo de Gourcy, Kancargougri et ses danseuses sont les troupes qui ont rivalisé d’ardeur deux jours durant au grand bonheur des populations locales et des invités à cette 1ère édition du festival dénommé « Fango de Bascorma ».

Les troupes artistiques ont émerveillé le public.

Le festival de Bascorma c’est aussi le grand « rassandaaga »(foire) et ses animations populaires qui ont mobilisé grand monde.

Pour le président du comité d’organisation, Sayouba Savadogo, cette initiative vise à promouvoir la culture d’une part, et d’autre part, à offrir un cadre de retrouvaille et de mobilisation des jeunes pour le développement de la commune de Tougo.

Le président du comité d’organisation Sayouba Savadogo est satisfait du déroulement de la 1ère édition « des Fango de Bascorma ».

S’exprimant au nom des parrains, le maire de Tougo, Jean Noël Relwendé Belem a félicité les organisateurs pour leurs contributions à la promotion des valeurs culturelles de la localité.

Il a aussi traduit les encouragements du co-parrain El Adj Hamadé Belem, DG de la Société nationale de Gestion des Stocks de Sécurité alimentaire (SONAGESS) qui n’a pu effectuer le déplacement.

Natif de Bascorma, El Hadj Moussa Ouédraogo, connu sous le nom de Wobgo s’est réjoui de voir cette initiative se concrétiser.

«Je vous invite à tout mettre en oeuvre afin de maintenir la flamme que vous venez d’allumer», dira-t-il pour traduire son attachement à la pérennisation du festival.

Le PDG de Wend-Panga Or est le co-patron «des Fango de Bascorma » au même titre que le DG de la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS) Lassané Savadogo représenté par le Chef de Bassi.

El Hadj Moussa Ouédraogo dit Wobgo a invité les jeunes à pérenniser l’activité.

Au deuxième jour, un match de gala en football,a eu lieu entre le village de Bascorma et celui de Kindibo en vue de magnifier la parenté à plaisanterie qui existe entre eux.

C’est par une prestation du célèbre chanteur Souleymane Guirma que les lampions se sont s’éteints sur la 1ère édition «des Fango de Bascorma » qui a connu une forte participation des chefs coutumiers et des représentants de l’administration publique.

Agence d’information du Burkina

Aziz KIEMDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here