Burkina-Santé-Médecins-Sans-Frontières-Insécurité-

Burkina : Dans les zones d’insécurités, Médecins sans frontières s’occupe des malades quel que soit leur bord (Responsable)

Ouagadougou, 8 avril 2021 (AIB) – Dans les zones d’insécurité au Burkina Faso comme ailleurs, Médecins sans frontières (MSF) prend en charge les malades quel que soit leur bord, a indiqué ce jeudi à Ouagadougou, Abdel-Aziz Mohamed, l’un des chefs de mission de la structure.

«Quand quelqu’un rentre dans une structure de santé (pour se soigner), nous voyons le malade conformément à notre principe d’impartialité», a indiqué jeudi, le chargé de mission de Médecins sans frontières (MSF) Abdel-Aziz Mohamed.

«Nous ne cherchons pas à savoir qui est le malade, on ne lui demande pas tu es de quel bord», a poursuivi Abdel-Aziz Mohamed pour répondre à la question d’un journaliste qui voulait savoir s’ils soignent également des terroristes qui viennent les voir.

Abdel-Aziz Mohamed s’exprimait jeudi à une conférence de presse au cours de laquelle Médecins sans frontières a fait le point de ses actions au Burkina Faso et dans le monde.

Selon Abdel-Aziz Mohamed, malgré le contexte d’insécurité dans certaines localités au Burkina Faso comme ailleurs, MSF s’y rend sans «escorte» sécuritaire.

«Dans le principe de MSF, l’escorte est exclu. C’est une ligne rouge à ne pas dépasser. On part du principe que quand on va dans une zone, nous sommes acceptés par les populations», a indiqué Abdel-Aziz Mohamed.

Selon le chargé de mission, la garantie de leur sécurité, c’est la qualité de leurs offres. «Notre motivation, c’est le fait de sauver des vies. Il n’y a rien de plus beau que de voir une personne mourant, revenir à la vie», a-t-il expliqué.

Au Burkina Faso, comme ailleurs, où l’association privée est présente depuis 1995, Abdel-Aziz Mohamed affirme que MSF a pour interlocuteurs le ministère de la Santé et les populations des différentes localités.

Il a souligné que «dans les localités non contrôlées par l’Etat mais par les rebelles (ou terroristes)», MSF discute «avec les leaders communautaires, religieux et traditionnels».

Au Burkina Faso, depuis 1995, MSF fournit une assistance médicale et humanitaire aux populations des régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, du Nord, du Centre, du Centre-nord, du Sahel et de l’Est.

Abdel-Aziz Mohamed a expliqué qu’au cours de l’année 2020, l’association privée a effectué 478 221 consultations, 53 863 consultations en santé communautaire, 32 695 consultations prénatales et 4 235 accouchements.

A cela, il a ajouté la réalisation de 300 interventions chirurgicales, la vaccination de 109 761 enfants contre la rougeole, la prise en charge de 233 992 patients pour le paludisme et la distribution de 133 934 000 litres d’eau.

Créé en 1971, MSF travaille dans plus de 70 pays dans le monde et 90% de son personnel est recruté localement.

Agence d’information du Burkina

MSS/wis/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here