Burkina-Presse-Revue

Burkina : Terrorisme, allocation familiale et marches au Benin meublent les quotidiens

Ouagadougou, 7 avril 2021 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mercredi traitent d’allocations familiales et de marches au Bénin, ainsi que de l’attaque terroriste perpétrée deux jours plus tôt, à l’Est du Burkina.

Le quotidien public Sidwaya informe que six Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) et trois gendarmes sont tombés le lundi 5 avril 2021 aux environs de 15 heures dans les environs de Tanwalbougou, à une quarantaine de kilomètres de Fada N’Gourma.

Le quotidien privé Le Pays révèle l’identité des trois pandores tombés. Il s’agit du MDC Dao de la 40e  promotion, MDL Hanifa Sanou de la 44e  promotion, MDL Soura de la 45e  promotion.

Le journal note également sept blessés du côté gendarmes qui ont été évacués à Fada N’Gourma.

Le doyen des quotidiens burkinabè, L’Observateur Paalga précise que l’assassinat a été mené par une coalition d’une centaine de terroristes venus de tous les environs de Tanwalbougou.

Les quotidiens burkinabè traitent aussi de l’adoption par l’hémicycle du projet de loi portant régime de sécurité sociale applicable aux travailleurs salariés et assimilés.

Le quotidien privé L’Observateur Paalga rapporte les propos du ministre en charge de la Fonction publique, Séni Ouédraogo qui affirme que la nouvelle loi prévoit une subvention aux employeurs qui respectent les règles liées à la protection du travailleur.

Dans le quotidien privé Le Pays, le ministre Séni Ouédraogo indique qu’avec cette loi, tout travailleur burkinabè, qu’il soit du privé ou du public, peut bénéficier de la pension de retraite après 13 ans d’exercice.

«Il lui suffit de cotiser pour les deux années restantes de deux ans. Aussi, l’allocation des enfants qui était limitée à 15 ans passe désormais à 16 ans», affirme le ministre dans Le Pays.

Avec cette nouvelle loi, le montant de la cotisation sera relevé à 800 000 FCFA au privé, affirme le ministre Séni Ouédraogo dans le quotidien public Sidwaya.

Ce qui va permettre, selon lui, à la plus haute pension d’atteindre 540 000 FCFA soit à peu près 140 000 FCFA d’augmentation.

Concernant l’international, les quotidiens burkinabè évoquent des manifestations dans plusieurs villes du Benin, hier mardi, contre le président Patrice Talon dont le mandat de cinq ans entamé le 6 avril 2016 par sa prestation de serment a expiré hier.

Le quotidien public Sidwaya rapporte que les frondeurs estiment que le pays se trouve dans un vide juridique depuis hier soir et que le président Talon est disqualifié pour conduire les destinées de la nation.

Mais pour les partisans du président, la réforme de la constitution en novembre 2019, a changé les dates traditionnelles du calendrier électoral concernant l’élection présidentielle prévu maintenant au 11 avril et la prestation de serment du président prévu dans la quatrième semaine du mois de mai.

Le quotidien privé L’Observateur Paalga évoque un «anniversaire au goût de cendre et de lacri», en ce sens que les manifestations se sont déroulées de Cotonou à Parakou en passant par Porto Novo et d’autres villes du pays.

Le quotidien privé Le Pays lui se demande si la contestation de l’opposition «ne sera pas une tempête dans un verre d’eau» en ce sens que le président Patrice Talon «se considère en territoire conquis après avoir reconfiguré à sa guise, la classe politique béninoise».

Agence d’information du Burkina

WIS/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here