Burkina- Santé-Covid-19-Riposte

Burkina : Le gouvernement travaille à intégrer le Covid-19 dans le système de soins de routine (Dr Brice Bicaba)

Ouagadougou, 3 av. 2021 (AIB) – Le directeur du Centre des opérations de réponses aux urgences sanitaires (CORUS), Dr Brice Bicaba a  indiqué samedi, que le gouvernement travaille à intégrer le Covid-19 dans le système de soins de routine pour lutter contre la maladie au  Burkina Faso.

«Nous voyons que depuis une année, nous avons toujours des cas de covid-19 et il faut que nous apprenions à vivre  avec le coronavirus. C’est pour cela que nous travaillons à intégrer  la maladie dans le système de soins de routine», a affirmé le directeur du Centre des opérations de réponses aux urgences  sanitaires (CORUS), Dr Brice Bicaba.

Pour M. Bicaba, par ailleurs, coordonnateur sectoriel santé de la riposte au covid-19,  l’Etat  travaille  à faire en  sorte que  le coronavirus soit  pris en charge par les agents de santé, à tous les niveaux comme le paludisme, la méningite, etc.

Le  directeur du CORUS  s’exprimait samedi à Ouagadougou, à l’occasion de la première édition de la table ronde organisée par le groupe Afrikibaria, un média en ligne qui traite des questions d’actualités.

Selon lui, la rencontre placée sous le thème «Le Burkina Faso dans un contexte de covid-19 : situation et enseignements. Comment accompagner la reprise des activités»  a permis de faire  le bilan de la maladie,  sa gestion, les leçons apprises et les difficultés rencontrées dans la lutte contre le coronavirus.

«Nous avons observé une réunion de haut niveau de l’UEMOA qui a donné des orientations pour la réouverture  des frontières  terrestres. Nous travaillerons à accélérer le processus au cas où la date sera retenue que nous ayons le dispositif sanitaire au niveau des principaux points d’entrée du pays», a-t-il soutenu.

Dr Brice Bicaba, premier communicateur de la rencontre a rappelé  que le Burkina Faso se prépare à l’introduction d’un vaccin contre le covid-19, car selon lui, une étude sur la perception  de la vaccination par les populations est en cours.

A la date du 1er avril, le Burkina Faso enregistre 12 791 cas de Covid-19 avec 12 430 guérissons, 211 cas actifs et 150 décès.

 

A l’en croire, les  acquis en matière de communication et d’engagements communautaires seront toujours  maintenus avec le respect des gestes- barrières édités par le gouvernement.

Le deuxième communicateur, le Directeur général (DG) de la télévision privée LCA,  Paul Miky Rouamba dit remarquer un tâtonnement de l’information  des médias au début du Covid-19 au Burkina Faso.

M. Rouamba a précisé que les journalistes ont  su jouer  leur  rôle de service public pour sensibiliser la population,  à travers leurs émissions et leurs productions sur la  maladie à coronavirus.

Le DG de LCA a  aussi fait cas de   certaines difficultés rencontrées par les  hommes et femmes des medias  qui sont, entre autres,  les informations contradictoires, les Fake News,  les préjugés, etc.

Pour le promoteur du groupe Afrikibaria, Aziz Ouattara, son média traite des questions  d’actualité pressante à l’attention de la population burkinabè.

D’après M. Ouattara, il s’agit de rassembler des acteurs autour d’un thème pour  échanger  et permettre aux décideurs de prendre des solutions «idoines» pour les populations.

En rappel, la deuxième edition de la table ronde du groupe Afrikibaria sur le foncier est prévue les 7 et 8 mai prochain.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here