Burkina-Presse Revue

 Pâques et lutte contre la fraude en couverture des journaux burkinabè

Ouagadougou, 2 av 2021 (AIB) – Les journaux burkinabè de ce vendredi commentent la  lutte contre la fraude, l’investiture  du nouveau président nigérien  Mohamed Bazoum,  sans oublier  la célébration de la fête de Pâques 2021.

«Pâques 2021 : Le  cardinal appelle à l’exaltation de la famille humaine et  chrétienne», arbore  à  sa Une, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Selon le journal privé, à l’occasion de la fête pascale, le cardinal Philippe Ouédraogo  a  livré, hier jeudi à Ouagadougou,  un message à l’endroit de l’église famille de Dieu.

A en croire L’Observateur Paalga, l’archevêque métropolitain de Ouagadougou a appelé les fidèles chrétiens à mettre au centre de la  vie de l’église et de la société, la famille, surtout humaine et chrétienne, pour  que la résurrection leur apporte un  souffle nouveau d’amour et de persévérance.

Dans la même veine, le journal privé Le Pays affiche à sa manchette : «Pâques 2021 : Le  cardinal Philippe Ouédraogo appelle à la négation absolue de la culture de la mort».

De  son avis, la fête de Pâques  est aussi l’aboutissement de 40 jours  de jeûne, de prières et de partage avec les chrétiens.

Pour le confère, la Pâques devient un temps de résurrection  de la vie humaine, un moment d’accueil et de valorisation de la vie  et de négation absolue de la culture  de la mort,  caractérisée par les méthodes contraceptives anti nationalistes, l’avortement, l’euthanasie, etc.

De son côté, le  journal public Sidwaya titre : «Célébration de Pâques : Le  cardinal Philippe Ouédraogo invite à la prière».

D’après le quotidien d’Etat, l’église invite tous ses enfants «disséminés» de par le monde à se réunir pour  veiller et prier.

Sous un autre registre, L’Observateur Paalga  écrit à sa Une : «Lutte contre la  fraude : Saisie de 21 tonnes de produits»

Le journal privé signale que  la Coordination nationale de lutte contre la fraude (CNLF) étaient hier 1er avril 2021 à Ouagadougou devant les journalistes pour faire cas d’une saisie de 21, 270 kg de produits.

Il a expliqué que les produits saisis sont, entre autres, le cyanure, les rouleaux de fils explosifs,  les amphétamines  et seront détruits dans les jours à venir.

Pour sa part, le journal Le Pays note à sa manchette : «Lutte contre la fraude : des produits  prohibés d’une valeur de 500 millions de FCFA, saisis».

A le lire, les propriétaires des produits saisis en mi -février 2021 n’ont pas  été encore appréhendés, puisqu’ils ont pris la poudre d’escampette.

«Lutte contre la fraude : Environ 5 00 millions produits prohibés saisis», affiche à sa Une le quotidien d’Etat Sidwaya.

Le journal fait savoir que les produits  ont été saisis près du marché de Sankar-Yaré  à Ouagadougou.

La presse burkinabè s’intéresse également  à l’investiture du nouveau président nigérien Mohamed Bazoum prévue pour ce vendredi 2 avril 2021.

«Investiture de Mohamed  Bazoum : Une cérémonie sous haute surveillance ce vendredi », arbore à sa Une, Sidwaya.

Le quotidien d’Etat confie  que  le nouveau président nigérien Mohamed Bazoum, élu au  second tour  de la présidentielle  de février dernier avec 55, 66% des chiffrages exprimés sera investi aujourd’hui  vendredi.

L’Observateur  Paalga à ce sujet titre : «Le nouveau président nigérien et le terrorisme : Le soldat Bazoum monte au front aujourd’hui».

Le journal privé à travers sa rubrique «Regard sur l’actualité» soutient que  le nouveau président démocratiquement élu succèdera ainsi à Mahamadou Issouffou, après cinq ans d’instabilité chronique  qu’a  connue le Niger.

Agence d’information du Burkina

MSS/NO/ata/ak

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here