Burkina- Météo- Rencontre

Météo : le Burkina, un exemple en matière de prestation avec 270 stations (ministre)

Ouagadougou, 23 mars (AIB) – Le ministre en charges des Transports, Vincent Dabilgou a souligné mardi, que le Burkina Faso demeure une référence en matière de prestation météorologique avec ses 270 stations  sur l’étendue du territoire national.

«Nous sommes le seul pays à disposer de 270 stations météorologiques», a déclaré le ministre des Transports, de la  Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent Dabilgou.

Pour M. Dabilgou, l’Organisation mondiale de la météorologie (OMM) reconnait que le Burkina Faso demeure un exemple à suivre en matière de prestations météorologiques.

Le ministre en charge des Transports s’exprimait mardi à Ouagadougou, à l’occasion de la journée mondiale de la météorologie sous le thème «L’Océan, le temps et le climat».

Il a précisé  que cette  rencontre de  haut niveau sur le plan nationale est intitulé «Renforcement de la résilience de la population face aux risques climatiques par l’amélioration de l’alerte précoce et l’information climatique».

Le premier responsable du département en charge des Transports a indiqué que «la météorologie devient un outil important pour l’ensemble des pays et du monde  à cause du changement climatique et de ses effets ».

«Notre pays a fait un gros effort car nous sommes au niveau africain le seul pays à avoir bénéficier du fond mondiale climat. Cela nous permettra de pouvoir renforcer non seulement notre démarche climat mais aussi l’ensemble des services météorologique de notre pays, a-t-il indiqué.

Le Directeur général (DG) de l’agence nationale de la météorologie du Burkina, Joël Zoungrana a souligné que la rencontre constitue une opportunité  de célébrer les réalisations du pays en matière de météorologie.

A en croire, M. Zoungrana , la météo est une science qui permet de mettre des prestations de services à la disposition des décideurs et des utilisateurs transversaux  constituant un levier de valeurs socioéconomiques.

«L’Agence nationale de la météorologie (ANAM) dispose aujourd’hui des compétences reconnues au niveau international. Elle est en mesure d’accompagner tous les secteurs socioéconomiques pour l’adaptation aux changements climatiques, afin de booster toutes productions»,  a-t-il confié.

La rencontre de haut niveau tenue ce mardi a connu la participation des ministères en charge de l’Eau, de l’Agriculture, de l’Environnement et des partenaires techniques et financiers.

Agence d’information du Burkina

MSS-NO /ata /ak 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here