Burkina-Politique-Session

8e législature  burkinabè : Bala Sakandé appelle les députés à un parlementarisme de proximité

Ouagadougou, 3 mars 2020 (AIB) – Le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé a appelé mercredi, les députés de la  huitième législature à un parlementarisme de proximité pour résoudre les préoccupations de leurs concitoyens.

«Le parlementarisme de proximité que j’appelle de tous mes voeux et qui doit être le leitmotiv de cette 8e Législature, implique que les élus que vous êtes soient au contact de leur concitoyens [….]   et fassent remonter les préoccupations de leurs citoyens vers les sphères de décisions nationales », a déclaré le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

M. Sakandé a précisé que le député une fois installé ne doit pas être «prisonnier» des intérêts particuliers, locaux ou catégoriels mais œuvrer plutôt pour l’intérêt général.

Le président de l’Assemblée nationale s’exprimait mercredi à Ouagadougou, au  cours de la première session ordinaire de l’année 2021 de son institution.

«Quand les lois que nous votons ont un réel impact sur l’autonomisation et la responsabilisation de la femme, au paysannat burkinabé de vivre dignement et décemment de son labeur, alors nous sommes au service de l’intérêt général », a  confié Bala Sakandé.

De son avis,  la première session de l’année dite session des lois sera consacrée à l’examen de plusieurs projets de loi  qui sont, entre autres, le projet de loi portant protection des personnes à l’égard du traitement des données à caractère personnel, de la loi portant loi d’orientation du tourisme au Burkina Faso.

Il a souligné que l’institution parlementaire  va s’appesantir aussi  sur la loi portant régime de sécurité sociale applicable aux agents publics de l’Etat et de celle sécurité sociale applicable aux travailleurs salariés et assimilés.

Cette  première rencontre de 2021 de l’Assemblée nationale a connu la participation du président de l’Assemblée nationale du Bénin, Gbèhounou Louis Vlavonou et de celui du Conseil national de la Transition du Mali, Malick Diaw.

En rappel, c’est le 28 décembre 2020 que le mandant des 127 députés de la 8e législature de la 4e république a été validé par la représentation nationale.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here