FOOT-BUR-SPORT-RETRAITE

Football : Jonathan Pitroipa met un terme à sa carrière

Ouagadougou, 2 mars 2021 (AIB) – L’attaquant burkinabè Jonathan Pitroipa a annoncé vendredi sur Instagram qu’il met fin à sa « carrière professionnelle pour des raisons personnelles ».

A 34 ans le finaliste et meilleur joueur de la CAN 2013 avec les Etalons, dit avoir bien muri sa réflexion avant de faire cette annonce qui, sans doute, a surpris plus d’un.

Deux ans après son annonce d’arrêter avec les Etalons pour se consacrer à son club, le Paris FC, Pit, comme ses fans l’appellent, range ses crampons.

« Toute bonne chose a une fin et je ne fait pas d’exception. Je voudrais ici par ce message annoncer à tous mes fans que pour des raisons personnelles, j’ai décidé de mettre fin à ma carrière professionnelle. C’est avec beaucoup de réflexion et d’émotions que je vous l’annonce », a annoncé Pitroipa sur son compte Instagram.

Cette annonce qui a été également traduit en anglais, est accompagnée de plusieurs de ses photos où il arbore les maillots des clubs où il est passé. « On ne pourra donc plus voir l’homme aux dribles chaloupés à l’œuvre », a regretté un fan du joueur.

Parcours de l’enfant terrible du football burkinabè

Pit aura fait 16 ans de carrière professionnelle depuis ses débuts à Fribourg en Allemagne en 2004. Formé à l’académie Planète champion international au Burkina Faso, Jonathan Pitroipa a déposé ses valises en Bundeschliga à Fribourg pour démarrer une carrière professionnelle (2004-2008).

Il ira ensuite à Hambourg SV de 2008 à 2011 avant d’atterrir à Rennes en Ligue 1 française. Il évoluera trois saisons (2011-2014) dans ce championnat français avant de s’exiler à Dubai. Dans ce championnat, Pit connaitra deux clubs : Alzazira (2014-2015) et Al Nasr (2015-2017).

Après l’aventure dans le monde arabe, le génie burkinabè reviendra en Europe pour signe une pige de 6 mois avec le club belge de Royal Antwerp entre 2017 et 2018. C’est à l’issue de ce dernier contrat qu’il reviendra dans l’hexagone et dans la capitale (Paris FC) pour finir sa carrière.

Dans sa carrière avec les clubs, il n’a pas eu de trophée collectif majeur. Il a le plus souvent été en seconde place, notamment en Coupe de France et de la Ligue respectivement en 2014 et 2013.

A Dubai il a été 2e au championnat des Emirats arabes unis (UAE Pro Ligue) et la super coupe du pays en 2015. Son club Al Nasr de Dubai a été également vice-champion en UAE President’s Cup en 2017.

Avec Paris FC (L2), son dernier club, le parcours n’a pas été reluisant. Recruté en 2018, l’attaquant burkinabè s’est reconverti au milieu de terrain chez les Franciliens. Alors qu’il était un élément majeur du PFC, l’ex-international a été écarté de l’effectif début décembre.

Selon le journal français Le Parisien, Jonathan Pitroipa aurait eu des mots avec l’entraîneur parisien, René Girard. D’où cette mise à l’écart qui a fini par déboucher sur la fin officielle de la collaboration entre le club et le joueur, le 26 janvier, alors que le contrat de ce dernier courait jusqu’en juin.

Avec l’équipe nationale les Etalons, Jonathan Pitroipa a été sélectionné pour la première fois le 7 octobre 2006 contre le Sénégal avec Drissa Malo Saboteur comme sélectionneur. Il totalise 79 sélections chez les A. Son plus beau souvenir avec les Etalons reste sans doute le parcours en CAN en 2013 en Afrique du Sud où lui et ses coéquipiers Bakary Koné, Aristide Bancé ou encore le capitaine Charles Kaboré ont emmené pour la première fois la sélection nationale jusqu’en finale.

Les Super Eagles du Nigeria ont brisé leur rêve de soulever pour la première fois le trophée continental. Jonathan Pitroipa se consolera cette même année avec le titre de meilleur joueur du tournoi.

Auteur de 19 buts en 76 capes avec sa sélection nationale le feu follet burkinabè s’était retiré des Etalons en décembre 2019, alors que venaient de commencer les éliminatoires de la CAN 2021 où il a disputé deux matchs.

Le showbiz sera-t-il la prochaine destination ?

En 2018 Jonathan Pitroipa avait réalisé son rêve d’enfance en lançant « Shamar Empire », sa structure de production musicale et de communication. Le footballeur burkinabè est également « actionnaire de la chaîne musicale DBN », avait confié le directeur général délégué de Shamar Empire Adama Ouédraogo.

Plusieurs artistes musiciens nationaux et internationaux seraient déjà dans son écurie. L’ancien numéro 11 des Etalons ne s’est pas encore prononcé sur les vraies raisons de son départ à la retraite, mais tout porte à croire qu’il va se consacrer à cette nouvelle vie qu’il rêvait depuis sa tendre enfance. Les jours à venir nous en dira plus.
Agence d’information du Burkina
AS/ata/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here