Burkina-Primature-Déclaration-Vote-Confiance

 Burkina : Le parlement accorde sa confiance au Premier ministre Dabiré avec 105 voix sur 127

 Ouagadougou, 4 févr. 2021 (AIB)-Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a obtenu jeudi, la confiance de l’Assemblée nationale, avec 105 voix pour, 21 voix contre et 1 abstention soit la majorité absolue.

 Les députés ont plongé, à tour de rôle leur bulletin dans l’urne, à l’appel de leur nom selon l’ordre alphabétique et ont accordé pour la grande majorité leur confiance au chef du gouvernement.

Avant le vote, quatre présidents de groupes parlementaires ont appelés à voter pour et deux ont appelés à voter contre.

Le Groupe parlementaire Mouvement du peuple pour le progrès  (MPP-au pouvoir), 56 députés et ses alliés ont appelé à voter pour la Déclaration de politique générale (DPG) du Premier ministre.

Par contre le Groupe Parlementaire Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP-chef de file de l’opposition), 15 députés et son allié le Groupe parlementaire Paix justice et réconciliation Nationale (PJRN-10 députés) ont appelé à voter contre la DPG.

Les alliés du pouvoir sont le Groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC-12 députés), le Groupe parlementaire Nouveau temps pour la démocratie (NTD-13 députés) et le Groupe parlementaire Rassemblement pour la démocratie et la justice (RDJ-21 députés).

Le vote de confiance est intervenu ce jeudi soir à la Représentation nationale, après la  Déclaration de politique générale (DPG) du premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré le matin suivie de débats dans l’après-midi.

Avec la confiance obtenue, Christophe Joseph Marie Dabiré se trouve ainsi investit dans ses charges de Premier ministre, chef du gouvernement par le parlement burkinabè.

La Déclaration de politique générale est un exercice obligatoire inscrit dans la Constitution en son article 63 qui dispose qu’il doit être prononcé par le Premier ministre «dans les trente jours qui suivent sa nomination».

Elle permet au chef du Gouvernement, de disposer de la pleine légitimité pour exercer ses fonctions, grâce à l’onction des députés.

 Agence d’information du Burkina

WIS/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here