Hyppolite Diendéré jetant une pelée dans la tombe de sa mère.

Burkina : La famille Diendéré remercie Roch Kaboré pour la permission accordée au Gle Gilbert

Yako, (AIB)-La famille Diendéré a remercié le 14 janvier 2021, le chef suprême des Armées Roch Kaboré pour avoir autorisé le Général Gilbert Diendéré (en détention), à se recueillir sur la dépouille de sa mère, décédée dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 janvier 2021.

Décédée dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 janvier 2021 à Ouagadougou, Mme Poko Suzanne Yelkouni (85ans) et mère du Général Gilbert Diendéré, a été inhumée dans la soirée du jeudi 14 janvier 2021 dans la cour familiale à Song-Naaba, à environ 7 kilomètres de Yako.

Le Général Gilbert Diendéré qui purge depuis septembre 2019, une peine de 20 ans d’emprisonnement pour son implication dans le putsch de septembre 2015, n’a pas pu se rendre à l’enterrement.

Mais le 13 janvier 2021, il s’est rendu au domicile familial de Ouagadougou pour s’incliner sur la dépouille de sa mère, avant son départ ultime pour Song-Naaba.

Hyppolite Diendéré.

«Je remercie le Chef de l’Etat (Roch Kaboré) d’avoir  accepté que mon frère Gilbert Diendéré vienne s’incliner devant la dépouille de la maman à Ouagadougou», a déclaré Hyppolite Diendéré, frère cadet de l’officier supérieur.

Ismaël Serges, fils de Gilbert Diendéré qui s’est dit réconforté, a remercié les plus autorités du pays pour avoir accepté que « papa vienne se recueillir en famille à Ouagadougou sur la dépouille de  Yaaba».

D’après lui, le décès de Poko Suzanne Yelkouni  est une grande tristesse pour ses petits-fils mais en même temps une joie du fait qu’elle ait vécu longtemps.

«Nous remercions  le Tout Puissant pour cette grâce à lui accordée. Que le Seigneur l’accueille dans son Royaume et qu’elle continue de nous bénir et nous protéger. », a exhorté Ismaël Serges Diendéré.

Ismaël Serges Diendéré.

Hyppolite Diendéré regrette déjà les week-ends qu’il passait à Loumbila ( à une quinzaine de km de Ouagadougou) avec sa maman.

«C’était vraiment un plaisir pour moi d’aller manger avec elle. Aujourd’hui, je ne peux plus aller à Loumbila parce que tous nos parents ont été rappelés à Dieu», a-t-il regretté.

Hyppolite Diendéré a adressé ses sincères remerciements et gratitudes à l’endroit de tous ceux qui, de près ou de loin, ont apporté leurs soutiens multiples et/ou  qui  ont effectué le déplacement de Song-Naaba pour réconforter la famille.

Agence d’information du Burkina

Zézouma Elie SANOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here