Burkina-Institution-Bilan

Burkina : «Nous pouvons nous auto-congratuler sans aucune gêne», Soumanogo Koutou

Ouagadougou, 15 janv. 2021 (AIB)-Le ministre sortant des Ressources animales et Halieutiques, Soumanogo Koutou, s’est réjoui vendredi, de ses cinq ans de gestion, estimant qu’il peut s’auto-congratuler sans gêne.

«Cinq ans après notre bilan est parleur et nous pouvons nous auto congratuler sans aucune gêne», a affirmé vendredi, le ministre des Ressources animales et halieutiques sortant, Soumanogo Koutou, à sa passation de charge avec son collègue entrant Modeste P. Yerbanga.

M. Koutou s’est appesanti entre autres sur les différents programmes qui sont la sécurisation et gestion durables des ressources pastorales, la productivité et la compétitivité des ressources animales, la santé animale et santé publique vétérinaire, le développement des productions halieutiques et aquatiques.

Il a expliqué que de nombreuses réalisations et de multiples acquis ont été engrangés au profit des acteurs du département en charge des Ressources animales.

Soumanogo Koutou a assuré avoir entretenu un dialogue «constructif» et « fructueux» avec l’ensemble des inters professions et des éleveurs de tous les horizons.

« La conséquence la plus plausible fut l’organisation et le succès de la première édition du Salon de l’élevage du Burkina (SABEL) dont la cérémonie de clôture a réuni les plus grandes autorités du pays », a-t-il indiqué.

Il s’est dit convaincu qu’avec le professionnalisme et l’organisation des acteurs des sous-secteurs du domaine, les Ressources animales et Halieutiques peuvent faire d’énormes progrès.

Selon le ministre sortant, des défis majeurs demeurent toujours.

Il a invité son successeur Modeste P. Yerbanga a gardé le cap de l’investissement personnel et collectif pour que les objectifs de développement à travers l’élevage, la pêche et l’aquaculture, soient une réalité au Burkina.

M. Koutou a aussi traduit sa disponibilité à soutenir le nouveau ministre entrant pour l’accomplissement de ses missions.

«Je ne doute point de votre ambition de contribuer à ajouter une pierre à l’édifice que l’ensemble de vos prédécesseurs ont entamé jusqu’à ce jour », a-t-il  dit à M. Yerbanga.

Agence d’information du Burkina

NO/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here