Burkina-Communication-Ministre-Passation

Burkina : Le nouveau ministre de la Communication veut «travailler dans un esprit constructif» avec les journalistes

Ouagadougou, 14 Janv. 2021 (AIB) – Le nouveau ministre de la Communication Ousséni Tamboura a invité jeudi, les journalistes et leur  syndicat (SYNATIC), à travailler avec lui dans «un esprit constructif», afin de relever les défis qui se posent.

«Je lance un appel aux travailleurs des médias à travailler avec moi dans un esprit constructif et nous pourrons ensemble relever le défi qui nous préoccupe», a déclaré jeudi, le nouveau ministre en charge de la Communication Ousséni Tamboura, lors de sa prise de fonction.

«Avec le Syndicat (SYNATIC (Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture)), nous allons mener le dialogue constructif pour parvenir à des solutions durables sur leurs préoccupations», a-t-il poursuivi.

Le ministre Ousséni Tamboura a indiqué qu’il sera également «aux côtés de la presse privée parce qu’elle a joué un rôle important dans la victoire de notre pays sur des défis démocratiques».

«Des acquis de notre pays en matière de démocratie et de liberté ont été portés essentiellement par la presse privée. Nous avons en souvenance le sacrifice suprême de Norbert Zongo (son assassinat en 1998 pour son engagement)», a-t-il indiqué.

Le ministre Ousséni Tamboura a invité ses collaborateurs à se donner «rendez-vous sur le terrain des résultats» car, il est selon lui, «un militant de la communication par les résultats et par la transparence des actes de gouvernance».

En attendant sa lettre de mission, il a informé qu’il accomplira sa mission «dans un esprit de poursuite des chantiers ouverts» par ses prédécesseurs.

De ces chantiers, il a cité celui de « l’amélioration des conditions de vie et de travail des acteurs du secteur de la Communication et des médias qu’il soit du privé ou du public, qu’il soit travailleur ou patron d’entreprise».

«J’ouvrirai également des chantiers à l’issue d’une phase d’écoute que j’aurai sur la base de la lettre de mission que j’aurai du chef de gouvernement et du chef de l’Exécutif», a-t-il indiqué.

Le nouveau ministre est titulaire d’un Doctorat en droit privé sur le développement financier des pays de l’UEMOA et diplômé des facultés de Droit et de Sciences Politiques.

Il a déjà été ministre délégué, chargé de l’Alphabétisation et de l’Education non formelle en 2009.

Il a aussi occupé le poste de 4e vice-président (2015-2017) de l’Assemblée nationale, lors de la législature qui vient de s’achever.

Ousséni Tamboura remplace à son nouveau poste Remis Fulgance Dandjinou qui a dirigé le ministère en charge de la Communication durant tout le premier mandat du président Roch Marc Christian Kaboré (2016-2020).

Il prend la tête du ministère de la Communication dans un contexte de crise entre le département et le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) sur un certain nombre de dossiers.

Notamment, le statut dérogatoire des médias publics, les affectations «contestées» de plusieurs journalistes dans les directions régionales et centrales du département de la communication pour certains et dans les communes rurales, pour d’autres.

Agence d’information du Burkina

WIS/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here