Burkina-Politique-Opposition-Ralliement-Pouvoir

Burkina : L’ex leader de l’opposition assure que son ralliement au pouvoir est une volonté des électeurs

Ouagadougou, 13 janv.2021 (AIB)-L’ex chef de file de l’opposition politique burkinabè Zéphirin Diabré a assuré mardi, que son entrée dans le gouvernement, obéit au choix des électeurs.

«Par leurs votes (…), les Burkinabé ont exprimé clairement leur volonté de ne plus voir notre parti l’UPC, dirigé le chef de file de l’opposition politique (CFOP). Ils ont donc choisi d’opérer une alternance au niveau du CFOP», a déclaré mardi Zéphirin Diabré.

L’ex CFOP et président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC),  expliquait son entrée dimanche au gouvernement au poste de ministre d’Etat, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale.

Au Burkina Faso, le chef de file de l’opposition qui est une institution publique, revient au président du parti d’opposition le plus représenté à l’Assemblée nationale.

Lors des élections couplées législatives et présidentielle du 22 novembre 2020, l’UPC est passé de 33 à12 sièges, alors que l’ex parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est passé de 18 à 20 députés.

«En tant que bons démocrates, nous prenons acte. C’est le lieu pour moi de présenter toutes nos chaleureuses félicitations au nouveau chef de file de l’opposition Monsieur Eddie Komboïgo et à son parti le CDP», a affirmé Zéphirin Diabré.

L’ex opposant a remercié tous les partis membres du CFOP pour «leur franche collaboration» durant son mandat de 2015 à 2020.

En rappel, en novembre 2015 et en novembre 2020, Zéphirin Diabré est arrivé respectivement deuxième et troisième aux présidentielles qui ont vu les victoires de Roch Marc Christian Kaboré.

Agence d’information du Burkina

eyo-ata/ak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here