Mouhoun: Les valeurs du vivre ensemble prônées par la coalition Jam
Dédougou, (AIB)-La ville de Dédougou, chef-lieu de la Région de la Boucle du Mouhoun, a accueilli le samedi 09 janvier 2021, la caravane pour la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso.
Cette caravane est une initiative de la « Coalition Jam pour la paix et la cohésion sociale » et vise à amener les filles et fils, leaders dans leurs milieux socio-économiques et professionnels, à se rencontrer et à dialoguer pour trouver des solutions devant contribuer à apaiser et raffermir le climat social.
Les conflits sont inhérents à toute communauté humaine et peuvent constituer des opportunités si l’on comprend la dynamique de la paix qui n’est pas l’absence seulement de guerre, mais un processus dynamique et participatif qui favorise le dialogue et le règlement des conflits dans un esprit de compréhension et de coopération mutuelle.
C’est dans cette optique que la Coalition Jam pour la Paix et la Cohésion Sociale (CJPaCS) a initié dans les régions affectées par les troubles à la paix et au vivre ensemble, une caravane pour la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso.
A travers les travaux de groupes, les participants ont identifié les germes des conflits et les solutions.
Cette caravane a pour objectif de permettre aux leaders d’opinion des différentes communautés des localités en proie à la crise sécuritaire, de se rencontrer et de dialoguer pour faire sortir des recommandations fortes pour la consolidation de la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso.
De façon spécifique, la caravane vise à amener les leaders communautaires locaux à proposer des solutions endogènes pour renforcer la paix, la sécurité et la cohésion sociale, passer des messages forts sur les fondamentaux de paix et du bien-vivre ensemble et sur le rejet de l’extrémisme violent et la stigmatisation, lancer un appel à l’endroit des frères qui ont pris des armes à les déposer et à privilégier le dialogue.
Aussi, la caravane devrait permettre de lancer un appel à une union sacrée de tous les filles et fils du Burkina au-delà des divergences pour un meilleur vivre-ensemble et de préparer la rencontre nationale de la caravane pour la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso.
De l’avis de El Hadj Moussa Cissé, Président de la Coalition Jam, au regard de la situation que traverse notre pays, tout le monde est unanime que la paix n’a pas de prix.
«Sans la paix, il n’y a pas de développement. L’urgence commande que nous travaillions à faire cesser ces tueries de sorte à reléguer au passé les souffrances vécues par les Burkinabè » a-t-il souligné.
Aussi, il a en outre expliqué que face à la situation, la Coalition Jam pour la paix et la cohésion sociale a entre entrepris une tournée à travers le pays dans le but unique d’amener les Burkinabè à s’assoir autour d’une même table pour échanger, se comprendre et émettre des idées et des recommandations fortes pour la consolidation de la paix et de la cohésion sociale au Burkina Faso.
El Hadj Moussa Cissé, Président de la coalition se dit satisfait de la rencontre de Dédougou .
Moussa Cissé a conclu en invitant les différents participants à être des véritables messagers de la paix et de la cohésion sociale dans les différents milieux de vie et de travail.
Pour M. Balili Badjel, Haut-Commissaire de la province du Mouhoun représentant le Gouverneur de la Boucle du Mouhoun, la paix est un vœu cher pour toutes les Nations qui ne ménagent aucun effort pour l’obtenir.
Elle est surtout le fruit des efforts conjugués de tout le monde sans exception.
C’est ainsi que la quête de paix dans notre très cher pays le Burkina Faso est une affaire qui intéresse tous les Burkinabè.
«Je salue l’initiative de la Coalition Jam pour la Paix et la Cohésion Sociale dans un contexte où nous avons plus que jamais besoin de la paix et de la concorde entre les différentes composantes de notre Nation » a-t-il dit.
Il a saisi l’occasion pour traduire sa reconnaissance à la coalition Jam qui a pris l’engagement de jouer sa partition dans la construction de la paix et de la cohésion sociale à travers la présente caravane qui les a conduits dans la Région de la Boucle du Mouhoun.
«Merci pour cette initiative qui a pour but d’amener les Burkinabé à s’assoir autour d’une même table pour échanger, se comprendre et émettre des idées pour la consolidation de la paix et de la cohésion sociale au Burkina Faso » a-reconnu le représentant du Gouverneur de la Boucle du Mouhoun.

A travers des communications et des travaux en groupes, les participants ont échangé sur thèmes tels les rôles et les responsabilités des leaders d’opinion dans la quête de la paix et de la cohésion sociale, l’identification des germes des conflits dans leurs localités, l’identification des actions fortes et urgentes à entreprendre pour apaiser et à raffermir le climat social dans les régions en conflit tout en précisant le rôle des leaders d’opinion et de la population.

Le Président de la coalition a remis la déclaration au représentant du Gouverneur.
A l’issue des travaux, une déclaration a été remise au représentant du Gouverneur.
Avant de quitter la région de la Boucle du Mouhoun, les caravaniers ont fait don de vivres aux déplacés internes de la commune de Dédougou.
Agence d’Information du Burkina (AIB)
Stanislas BADO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here