Côte d’Ivoire-Législatives-Préparations-Opposition

Côte d’Ivoire : L’opposition compte participer aux législatives en rang serrés

Ouagadougou, 8 janv. 2021 (AIB) – L’opposition ivoirienne a annoncé jeudi, qu’elle participera «en rang serré» aux élections législatives et invite ses militants à se mobiliser massivement pour aller voter.

«La coalition des plateformes et partis politiques de l’opposition voudrait vous annoncer aujourd’hui de façon solennelle qu’elle participera aux élections à venir», a déclaré jeudi, le président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), George Armand Ouégnin.

«Notre coalition ira en rang serré avec une stratégie commune imputant tous ses acteurs, pour faire barrage au projet du RHDP (parti au pouvoir) qui vise à confisquer tous les pouvoirs et à soumettre notre peuple», a poursuivi Armand Ouégnin.

George Armand Ouégnin s’exprimait jeudi, au cours d’une conférence de presse de la coalition de l’opposition, au siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) à Cocody.

M. Ouégnin a annoncé l’envoi «dans les prochains jours, d’une mission d’explication et de sensibilisation sur l’ensemble du territoire».

Au nom de la coalition, George Armand Ouégnin «invite le gouvernement et les institutions concernées à poursuivre le dialogue, la négociation afin que l’ensemble des questions abordées trouvent des solutions pour des élections transparentes, crédibles et apaisées».

Il a invité les «militantes, militants, sympathisantes, sympathisants, ainsi que le valeureux peuple de Côte d’Ivoire de se mobiliser pour participer massivement aux élections législatives».

Pour Gnamien Konan de La Nouvelle Côte d’Ivoire, la participation de l’opposition aux prochaines législatives vise à ne «pas concéder tous les pouvoirs au RHDP».

«Ce sont des pouvoirs séparés (présidence et parlement), nous voulons prendre celui-là, nous avons les moyens de les prendre, nous sommes majoritaires et nous allons le démontrer», a-t-il indiqué.

L’opposition politique avait boycotté la présidentielle du 31 octobre dernier afin de récuser la candidature à un troisième mandat du président sortant Alassane Ouattara qui finalement a été réélu.

Pour se donner toutes les chances de battre le pouvoir aux législatives à venir, l’opposition compte faire en sorte «que dans une circonscription, le meilleur soit le candidat de l’opposition», a précisé Gnamien Konan.

Le dépôt des dossiers de candidature pour les législatives a débuté le lundi dernier et il prendra fin le 20 janvier prochain.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

Source : Afrik Soir

Photo : Afrik Soir

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here