Burkina-Presse-revue

La  nomination  du Premier ministre toujours au cœur des quotidiens du jour

Ouagadougou, 7 janv. 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè lus par l’AIB ce jeudi, commentent toujours la reconduction de Christophe Joseph Marie Dabiré, au poste de Premier ministre par le  président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. 

«Reconduction Christophe Dabiré à la primature : +Der alter+ pour l’impératif de réconciliation nationale», s’interroge à sa Une le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Le journal privé à travers sa rubrique «Regard sur l’actualité» rappelle que le patron de l’exécutif  a été reconduit le  mardi  5 janvier 2021 par le chef de l’Etat Roch Kaboré.

Il note   que seul  le président du Faso Roch  Kaboré  sait pourquoi il  l’a reconduit et personne ne peut conjecturer sur ses motivations réelles.

Le confrère explique  le septuagénaire  est connu pour son calme et sa pondération, peut être un atout majeur pour le chef de l’Etat  dans la perspective de l’œuvre de la réconciliation nationale.

Selon le quotidien privé, il faut croire en tout cas que la copie que «der ater» a rendue ces deux dernières années était parfaite au point qu’il mérite que le président lui  renouvelle sa confiance à 73 ans.

Il signale que Roch Kaboré maintient  Chistrophe Dabiré à la primature et   que les Burkinabè s’empressent  de connaitre le visage de la première équipe Dabiré II qui va entamer le nouveau et le dernier bail à Kosyam.

Quant au journal Le Pays, il affiche à sa  manchette : Reconduction de Christophe Dabiré à la primature : la montagne a accouché d’une souris», selon Boubacar Sannou, député CDP.

Le quotidien prive rappelle que Christophe Dabiré  nommé le 21 janvier 2019, à la suite de Paul Kaba Thiéba, a été reconduit le 5 janvier 2021  comme  Premier ministre du premier gouvernement du 2e  mandant  du président Roch Marc Christian Kaboré.

D’après le journal, parmi les personnes  interrogées  au sujet de la reconduction de M. Dabiré, le député Boubacar Sannou du Congrès pour la démocratie et le progrès(CDP) soutient que «la montagne a accouché d’une souris».

Pour M. Sanou, par ailleurs, chargé de la mobilisation du parti de Blaise Compaoré, cette  reconduction vient confirmer les appréhensions et les craintes des citoyens par  rapport à la capacité de ce régime à proposer une offre nouvelle  et meilleure au peuple burkinabè.

«Reconduction du Premier ministre : On risque d’avoir un remaniement plutôt qu’un nouveau gouvernement», Pr Ousseni Illy, enseignant-chercheur, arbore le journal public Sidwaya  à  sa Une.

A écouter  Pr Ousseni Illy, dans l’entretien accordé au journal, l’on peut s’attendre à une sorte de remaniement du fait que le Premier ministre Dabiré a déjà travaillé avec des gens qu’il a «certainement» appréciés ou pas.

Pour l’enseignant-chercheur  à l’Unité de formation et de recherche en Sciences juridiques et politiques (URF/SJP) de l’Université Thomas-Sankara, les ministres ayant eu de bons rapports avec M. Dabiré ont la chance d’être reconduits dans son gouvernement.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here